Partager

 

Accueillir un nouveau chat dans la famille peut bouleverser les habitudes des uns et des autres.

 

Entre les frais d’entretien que cela peut engendrer et l’aménagement, on bouscule son quotidien.

J’en ai fait l’expérience, puisqu’en faisant rentrer mon Sibérien pour la toute première fois à la maison, c’est tout mon univers qui était remis en cause. Sans parler de celui de la famille.

Regardez mon chaton, un petit boudin poilu, le premier jour de son arrivée. 

 

chaton petit boudin poilu

 

Allez j’ose… C’est pas non plus comme un nouveau-né, mais presque 🙂.

Parce qu’on peut se sentir démuni face à un animal dont on ne connaît pratiquement rien.

 

Si tel est votre cas, soyez rassuré, nous allons tout passer en revue.

 

Au contraire, si vous avez déjà un chat et que vous prévoyez un déménagement, consultez mon article à ce sujet.

Enfin, je vous laisse imaginer votre nouvelle vie.

C’est l’occasion pour vous d’aménager l’habitat à votre image.

Notamment en installant des accessoires, un arbre à chat design pour un style contemporain, ou carrément transformer vos murs pour en faire un parcours félin.

Dans le domaine, tout est envisageable… 🙂

 

Découvrir l’arbre à chat contemporain

 

Si vous avez un chat, c’est parce que vous appréciez son caractère indépendant. Pourtant, il faut savoir que les changements territoriaux peuvent les impacter.

En effet, s’installer dans une nouvelle maison ou un nouvel appartement, peut être

une véritable période de stress pour les chats… 

que vous l’ayez depuis longtemps ou que vous veniez de l’adopter.

 

  • Marquage urinaire, malpropreté, griffades, pelades…
  • et même anorexie peuvent découler de leur anxiété

 

Le problème rencontré avec le bac est souvent ce qui est le plus redouté. Cela peut venir du fait d’un manque évident de repère, de positionnement ou d’une difficulté à faire ses besoins dans la litière utilisée.

Selon vos soucis ou vos inquiétudes, il existe des parades intéressantes à effectuer si ce problème surgit. Il s’agit d’un sujet essentiel concernant l’apprentissage de l’hygiène.

 

Comprendre et agir face au marquage urinaire

 

Il est important de considérer votre chat comme un compagnon dont la nature féline exige un espace vital d’où il trouvera ses repères. C’est notamment la question liée à son territoire.

Pour prévenir ce type d’évènement, voici quelques conseils de base, afin de réussir l’accueil de votre chat dans sa nouvelle maison et pouvoir ainsi l’habituer.

 

 

 

 

Personnalité : qui est votre chat ?

⬆️

 

Chaque chat a son caractère et sa propre capacité d’adaptation.

 

Si certains s’habituent aisément à une nouvelle maison, d’autres demandent plus de patience, d’amour et d’énergie.

 

femme portant deux chats

 

Notez également que le chat ne dispose pas d’un seul couchage comme le chien. Il doit disposer de plusieurs endroits.

 

Quelle est l’origine de votre chat ?

Y a t-il un contexte particulier (plusieurs chats, etc.) ?

 

 

Situation

⬆️

1 – Foyer adoptif et abri

2 – Un chat est déjà présent à la maison

3 – Vous allez emménager avec votre chat dans une autre maison

 

 

Foyer adoptif

⬆️ Retour situation

 

Si votre chat provient d’un foyer adoptif précédent, laissez-le dans son panier habituel.

 

L‘un de ceux qu’il a connu dans son foyer précédent.

 

panier habituel de mon chat

 

Il est important de ne pas «changer» son couchage, ne pas le désodoriser afin qu’il puisse garder certains repères.

Mais si vous avez récupéré votre chat d’un abri ou que vous l’avez sauvé, assurez-vous tout d’abord de l’emmener chez le vétérinaire. Puis, de vous adapter au fur et à mesure à la situation.

 

 

Un chat déjà présent

⬆️

 

Si vous avez un autre chat chez vous, il va falloir être encore plus vigilant. Les chats individualistes se sentent plutôt menacés par la présence d’un autre chat.

L’âge est également important dans ce cas. Un chat âgé, habitué à son territoire, va moins bien s’habituer à cette nouvelle situation, contrairement à un plus jeune.

 

chat territoire

 

Par contre, les chats qui ont un comportement social prononcé seront moins stressés en présence d’un autre chat.

 

 

Emménagement

⬆️

 

Si vous avez déjà un chat et que vous prévoyez de vous installer dans une nouvelle maison, vous souhaitez certainement faire une transition en douceur.

N’est-ce-pas ?

Le déménagement constitue une source de perte de repères.

Et ça chez le chat, c’est le pire !

Pour gérer cette évolution domestique, je vous recommande d’organiser un plan du tonnerre tel que je l’explique ici.

Le changement d’habitat n’est pas en soi une catastrophe. Il suffit en fait de fournir à votre chat, les outils nécessaires pour qu’il se sente dans un environnement rassurant et protecteur. 

 

 

Le temps d’adaptation

⬆️

 

Votre chat choisira le temps qu’il lui faudra afin de s’habituer à sa nouvelle demeure. 

 

 

Il se peut que les premiers temps, il soit plus en panique ou plutôt plus timide et ne sorte qu’au calme, habituellement en pleine nuit, afin d’explorer la maison par lui-même.

 

chat exploration escalier

 

  • Ne le brusquez pas
  • Ignorez-le et laissez-le trouver son rythme 

 

Par contre – surtout si c’est un chaton – Anticipez d’éventuels dégâts qu’il pourrait causer.

La nuit, mon chaton était aussi en phase d’exploration. Il grimpait sur tout ce qu’il pouvait agripper… Vous avez saisi ? 

Objets fragiles et vulnérables à proscrire, au moins les premiers temps.

D’autres chats en revanche, feront leur tour de reconnaissance dès leur arrivée sans attendre la nuit. Il est tout à fait normal que votre petit félin se sente perdu les premiers jours. 

Une fois qu’il se sentira en confiance, il sera beaucoup plus calme et trouvera sa place. Votre maison deviendra la sienne. À un point, vous pouvez pas savoir !

Là vous voyez mon chat se reposant sur mon livre d’Alfred de Musset daté du XIX. Il s’y est installé pour entamer sa sieste quotidienne 😅.

La boulette…

 

mon chat se reposant sur mon livre Alfred de musset du XIX siecle

 

Hé… quand je vous dis qu’ils finissent par trouver leur place

 

 

Stratégies

⬆️

 

Inspirez-vous de ces techniques simples à mettre en place.

 

 

Continuer la routine 

S’habituer et découvrir 

Les odeurs naturelles 

Les odeurs artificielles

Catifier

 

 

Continuer la routine

⬆️ Retour techniques

 

Il est préconisé de commencer par montrer à votre chat son bac à litière et ses gamelles. Cela lui permettra de différencier le p’tit coin de son espace nourriture.

Ainsi, il comprendra que bien que le territoire ait changé, la routine reste relativement inchangée. Ce qui le rassurera en partie.

Là c’est lui avec sa ration ménagère, car j’ai adopté le BARF. 

 

ration menagere barf

 

Mais je précise que je lui ai donné que des croquettes et de la pâté les 3 premiers mois.

 

 

S’habituer et découvrir

⬆️

 

Les premiers temps, conservez bien son panier. S’il en a pas, prévoyez-lui une place privilégiée. Coussin, tapis… Vous pourriez lui acheter une grotte ou une niche, mais rien ne presse. L’important est que vous ne le brusquiez pas.

 

Si vous craquez pour les grottes et les paniers, j’ai réalisé un dossier sur chacun de ces accessoires

 

Dès que vous sentez que c’est bon, placez-le en hauteur afin qu’il puisse observer tout ce qui se passe autour de lui, qu’il se sente également protégé. Les chats adorent se sentir en hauteur.

 

les chats adorent se sentir en hauteur

 

Tout cela, avant de le laisser sortir et lui permettre de découvrir les pièces de son nouveau logis. De préférence, une pièce à la fois en fermant toutes les autres.

Mais bien entendu, il est très important de rester flexible et de s’adapter à la situation.

Il est très difficile de garder un chat à l’intérieur de la maison pour plusieurs jours, quand il est habitué à aller dehors. En temps normal, il vaut mieux le garder plusieurs semaines en intérieur pour qu’il prenne ses marques et s’habitue à son nouveau territoire.

Si vous le laissez sortir trop tôt, il risque de s’aventurer loin de sa nouvelle maison et de se perdre. Que cela soit pour suivre l’odeur d’une proie ou pour chercher à regagner son ancien territoire.

Dans mon cas, vue que j’ai un jardin, je l’attachais systématiquement à une laisse. Ce n’est qu’au bout d’un an et demie environ, que je l’ai totalement libéré. Ceci dit, il s’agissait pour moi d’un chaton, cela offre plus de marge de manoeuvre.  

Si votre chat est déjà adulte ayant l’habitude de vivre en extérieur, il va être frustré et miaulera pour qu’on le laisse sortir. Rassurez-vous, le mien aussi.

Pour éviter cette frustration et faciliter l’acclimatation de votre chat à son nouveau foyer, il est envisageable de le laisser sortir assez vite… Sous certaines conditions.

Une première solution est de lui faire faire des promenades à l’extérieur avec une laisse ou un harnais. L’autre alternative est de l’équiper d’un collier GPS.

Ainsi, vous saurez en permanence où se trouve votre animal, et vous pourrez le retrouver facilement s’il venait à s’égarer. Vous pouvez par exemple opter pour le Weenect Cats 2.

En plus de la localisation en temps réel, la plupart des traceurs GPS proposent une ribambelle de fonctions utiles.

Il y a par exemple des systèmes d’alertes qui se déclenchent lorsque le chat s’aventure un peu trop loin de la maison, un suivi de l’activité, et il est même possible de parler à distance avec votre chat, grâce à un haut-parleur intégré au traceur.

 

Renseignez-vous sur le meilleur GPS chat du monde – c’est mon avis – de la marque Weenect que j’ai testé.

 

Mais il existe bien d’autres façons de le localiser. Comme avec des systèmes sans abonnement.

 

 

Les odeurs naturelles

⬆️

 

Vous pouvez également placer des objets avec son odeur dessus, autour de son nouveau territoire, afin qu’il ne se sente pas dépaysé. Je m’explique…

Si vous avez récupéré son couchage avec des morceaux d’étoffe ou d’un tissu quelconque, veillez à ne pas le désodoriser ni le nettoyer. Ceci, afin qu’il identifie une trace odorante.

Menez une interaction avec des pièces de tissu ou de coton issues de son couffin. Le chat a coutume de se frottez aux éléments. C’est sa manière pour se fixer dans un nouvel environnement. Tendez la main vers lui pour l’inviter au préalable. Il viendra alors dans votre direction pour se frotter contre le tissu que vous lui présenter.

Pas de tissu ni rien d’autre ? Pas graaaave hein. Faîtes comme indiqué plus haut. Quand on caresse un chat, il est nécessaire de le convier en premier lieu. Tendre la main, c’est un peu comme si on lui demandait l’autorisation d’occuper son espace intime.

Et tout ce qui prendra votre odeur sera par la suite de bon augure, car vous aurez effectué les bons gestes.

Au fil du temps, il se sentira sécurisé sur vous, comme avec moi quand je le transporte en voiture. 

 

je transporte mon chat en voiture

 

Faîtes pas ça… Je le laisse dans sa cage habituellement.

Question de sécurité routière 😉

 

 

Odeurs artificielle

⬆️

 

Vous pouvez également procéder à la vaporisation ou diffusion des analogues de phéromones faciales du chat. Ces diffuseurs permettent d’aider le chat à faire face au stress, en reproduisant la fraction F3 secrétée naturellement par les chats, lorsqu’ils marquent leurs territoires.

 

 

Je l’utilise généralement dans la voiture quand je pars en vacances… Avec le chat bien entendu. J’en asperge également dans la maison qu’il l’accueille. Attention, pas à tord et à travers.

Il faut juste en mettre sur quelques endroits positionnés. Comme un pied de chaise, une surface plate, la bas d’une porte…

En dehors de ces éléments, vous avez l’herbe-au-chat (à ne pas confondre avec l’herbe-à-chat), qui peut les calmer. Mais cela ne doit constituer qu’une stratégie intégrée, dans toutes celles que je vous conseille.

 

Remarque

 

Les phéromones sont des substances très intéressantes, souvent conseillées par les vétérinaires pour faire face à un nouvel évènement, auquel le chat doit faire face. 

Cependant, on peut difficilement constater que cela marche à tous les coups !

 

 

Catification

⬆️

 

Si votre chat n’est pas habitué à vivre dans un appartement, il est important d’enrichir son territoire avec des accessoires. Ne prenez surtout pas ces idées à la légère. Ils peuvent révolutionner l’habitat du chat et votre relation.

Ce sont des ajustements qui vous permettront de gagner la confiance de votre chat. J’en parle dans la partie discipline.

 

  • griffoirs
  • jouets
  • arbres à chat
  • Paniers
  • Herbe-au-chat

 

Astuce de la chatière

 

Pour une meilleure découverte de son nouveau territoire, vous pouvez installer une chatière. Mais passé une certaine période. Prévoyez un investissement si vous voyez que ça vaut le coup.

Une fois la chatière installée, il faudra l’encourager à traverser, ce qui n’est pas toujours facile. Cela dépend s’il connaissait déjà ce type de passage.

N’oubliez jamais que l’idée principale, est de multiplier les stratégies et d’avoir plusieurs cordes à votre arc. La chatière est un moyen de plus pour pallier à un manque de liberté, même la vôtre puisqu’elle vous permet d’éviter de faire le portier !

Il existe des tas de modèles et l’on pense parfois que l’installation de ce type d’accessoire demande un budget important. Ce n’est pas tout à fait vrai si l’on prend note des bénéfices énormes que cela nous offre. Il existe par ailleurs des tas de mécanismes en dehors des plus élaborés.

 

Prenez connaissance de mon dossier de la chatière électronique

 

Vous verrez que la chatière constitue l’un des plus puissants atouts du bien-être de votre chat. Elle lui fournit plus de passage, donc plus de prise sur le territoire qu’il peut contrôler. À titre personnel je n’en possède pas, mais j’y réfléchis…

Ça lui octroie par ailleurs une meilleure possibilité de fuite, ce qui représente chez le chat un élément fondamental de son instinct. Cet aspect des choses est beaucoup plus prononcé lorsqu’il cohabite avec plusieurs congénères, même s’il s’entendent bien. 

 

 

Parler, jouer, sécuriser

⬆️

 

Quelque soit sa personnalité et sa réactivité, parlez à votre chat, prenez-le dans vos bras et surtout rassurez-le. 

 

Les chats timides peuvent prendre plus de temps à s’adapter et s’habituer à leur nouvel espace. Ils devront être accompagnés dehors jusqu’à ce qu’ils se sentent plus sûrs.

Par contre, si vous remarquez qu’il est très tendu ou stressé, évitez de le couvrir de caresses et de câlins. Il risque dans ce cas de devenir agressif aussi bien envers vous qu’envers les autres chats de la maison.

Après tout, il m’arrive parfois de refuser de caresser mon chat, alors qu’il vient se frotter contre mon épaule et réclamer sa part d’étreinte quotidienne en miaulant… Je. Le. Vire. 

 

mon vient se frotter contre mon epaule

 

Je suis occupé. J’ai aut’chose à faire. Non mais…

Lui c’est pareil. Il exprimera cependant son avis avec son comportement de félin, huhu. Griffes, miaulement rauques, et tutto quello

En revanche, si pendant cette période de transition, il refuse de manger ou pire, de boire pendant plus de deux jours, consultez un vétérinaire le plus vite possible !

Sinon, si vous voyez que tout se passe bien, rien ne vous empêche de commencer à jouer avec lui. N’hésitez pas, vous allez développer vos relations et celles-ci deviendront uniques. C’est l’aboutissement d’un adoption qui prend forme.

Parallèlement, pensez à installer son bac à litière dans un endroit où le chat se sent sécurisé. Soit, un endroit dégagé, où il ne se sent pas pris au piège, avec différentes possibilités de fuite. N’oubliez jamais qu’en tant que prédateur et proie potentiel, le chat a des instincts de félin. C’est sa nature.

Adaptez-vous et vous verrez qu’il utilisera sa nouvelle litière sans problème. Vous pouvez à tout moment recourir à l’aide d’un comportementaliste en cas de difficultés, ou pour bien gérer ce changement avec des chats de nature inquiète ou très peureuse.

Mais c’est vraiment en cas de comportement extrême vous mettant au pied du mur. Préparer l’arrivée de votre compagnon dans sa nouvelle maison vaut la peine du temps et de l’énergie dépensés. 

Il faut s’armer de patience et garder à l’esprit que tout au long de ce processus, la communication est un mot d’ordre.

 

 

Les règles

⬆️

Je parle de nouveau chat mais bien évidemment, la discipline s’applique aussi bien aux individus récents qu’à ceux que vous déplacez dans un autre logement.

 

 

Que ce soit un déménagement ou une adoption, le problème reste le même : il y a du changement. Le chat devra faire de votre foyer sa demeure. 

 

le chat devra faire de votre foyer sa demeure

 

On va mettre les choses au point de suite.

Un chat ne peut pas être discipliné… En tout cas pas de la manière dont on l’entend habituellement. Je ne parle pas ici de dressage qui est encore un autre domaine d’exploration et qui demande des procédures différentes, comme le clicker.

Je vous parle de vie quotidienne. Celle du chat ne doit pas empiéter sur la votre et inversement. Votre relation doit reposer sur des bases où chacun y trouve son compte.

Vous souhaitez vivre avec un chat au comportement exemplaire. Oui c’est pas toujours facile et cela relève parfois du parcours du combattant. Mais je vous assure qu’il n’y a pas de fatalité. Il s’agit d’ajuster certains éléments

 

  • pour ne pas qu’il fasse de dégâts dans la maison
  • pour qu’il urine au bon endroit… à savoir dans sa litière
  • Qu’il arrête de marcher dans les endroits interdits, comme les lits ou les tables

 

Quoique là, pour le lit, c’est vous qui allez décider. Cela dépend aussi du fait si aller sur le lit permet à votre chat de combler un manque.

Tous les chats ont une histoire unique dans un environnement particulier.

Le vôtre.

Je vais donc vous donner quelques astuces d’ordre général pour ajuster des comportements. 

 

 

Le langage

 

Parlez-vous le chat ? Non bien sûre ! Eh bien figurez-vous que votre chat ne parle pas l’humain non plus. Donc vous aurez beau crier, rouspéter devant lui en le sermonnant, le résultat sera nul… Ou presque.

 

chat langage

 

Et y a de quoi en devenir dingue, mais c’est comme ça. Acceptez-le et domptez plutôt la nature au lieu de vouloir la plier à votre langage. Elle vous comprendra pas. Nos facultés d’être humain nous donnent justement l’avantage de comprendre le comportement animal. 

Il faut absolument que vous changiez votre vision. Votre chat n’est pas un chien, et c’est sans doute pour ça aussi que vous l’aimez votre boule de poils. 

Le langage va simplement consister à utiliser les bons outils de communication.

Bon, avec mon chat – et certainement avec le vôtre c’est possible – j’peux vous dire qu’il comprend quand il doit pas entrer dans une pièce. Ma cuisine lui est interdit.

Mais c’est une habitude que j’ai prise immédiatement en parlant d’une façon particulière. Héééééééééééé ! Avec une voix bien grave. Je vous certifie qu’il saisit l’intonation. À l’inverse, l’aigüe sera réservé aux douceurs, aux câlins, aux moments de complicité… 

 

 

Aménager

⬆️

 

Communiquer signifie déjà d’interpréter correctement le comportement de votre chat. Ensuite, il faudra répondre de façon adéquate à celui-ci.

Je vais vous donner 2, 3 cas concrets qui vont vous aider à bien visualiser des situations. Si par exemple votre chat apprécie les petites promenades sur votre table, le plan de travail de la cuisine… C’est qu’il y a une raison.

Vous vous êtes peut-être dit que le répulsif serait un bon moyen pour dissuader ce petit chenapan.

 

votre chat apprecie les petites promenades sur la table

 

C’est vrai, un pulvérisateur est capable de faire fuir le chat le plus téméraire. Je pense aux appareils automatiques, ou certains produits dispersés sur une surface, dont l’odeur dissuade celui-ci de repasser.

Quoique pour ce dernier, il faut dire que ça marche pas à tous les coups et pour tous les chats. C’est un peu la roulette russe et au p’tit bonheur la chance. 

 

Alors que faire ?

 

Votre objectif est de travailler sur le long terme, non pas à la petite semaine si vous souhaitez obtenir des résultats efficaces et qui durent. Quand le chat monte sur la table c’est pour explorer, avoir un bon champ de vision.

Peut-être qu’il veut mettre son nez dans une de ces assiettes que vous avez posée, débordant de nourriture. Et là vous lui dîtes « non », en le clamant de vive voix ou en pulvérisant un produit.

Les Américains à ce propos utilisent même un appareil automatique qui projette de l’air par détection. Le risque : dès que vous aurez le dos tourné, votre chat ira monter à nouveau sur la table. Il aura peut-être plus d’appréhension en votre présence mais il y a toujours une possibilité. 

 

 

Solution : répondre à un manque

⬆️

 

Vous allez compenser son manque en mettant à sa disposition un meuble qui ne sera qu’à lui. Ce sera son mobilier privilégié.

Soit vous avez un meuble d’appoint de type Ikea ou autre, tout en longueur qui lui servira de tabouret. Mettez un de ses tapis préférés dessus.

 

chat siège cuisine

 

Soit vous n’avez rien et je vous recommande d’acheter un arbre à chat simple et fonctionnel. Vous embêtez pas avec un arbre géant, sauf si vous voulez révolutionner votre habitat, ce qui est toujours possible. Là, je vous parle précisément d’ajustement, de stratégie localisée en un point. Un arbre simple peut suffire amplement à satisfaire tout le monde, c’est-à-dire, le chat et vous.

Ça a l’air de rien mais cela représente beaucoup pour votre chat. N’oubliez pas : l’idée principale est de comprendre comment un simple objet peut modifier un comportement que vous ne voulez plus voir.

Que ce soit un arbre acheté ou un meuble que vous avez déjà, retenez l’essentiel. Votre chat dispose maintenant d’un champ de vision élargi. Il contrôle une partie de son territoire.

Vous avez amorcé la « catification » de votre maison !

Attention : la position de l’arbre doit être suffisamment proche de votre espace de vie dans votre pièce. Mais assez éloigné pour ne pas qu’il monte sur la table… Ce qui est le but recherché.

Le seul soucis du chat est de pouvoir participer à vos moments, selon ses envies autour de la table. Dans tous les cas, choisissez un arbre d’appoint ayant la configuration suivante :

 

  • Ni trop haut, ni trop bas
  • Avec une ou plusieurs plateformes
  • Et pas trop volumineux…

 

 

Le oui / Le non

⬆️

 

D’une façon générale, votre communication consiste à jouer entre le oui ou le non.

« Oui, mon chat Tu peux être en hauteur et bénéficier d’un terrain exclusif.

Ton arbre, ton mobilier, ton meuble, etc. »

Cette façon de lui mettre un accessoire rien qu’à lui revient à

dire Non.

Mais il n’en a pas conscience.

car de son point de vue, seul compte le Oui.

Et c’est avec votre ajustement que vous lui aurez répondu !

Voilà pour ces quelques astuces.

L’aménagement pour son chat requiert bien d’autres stratégies selon les situations.

Ici, je vous ai indiqué comment cerner un problème.

Votre façon de voir doit évoluer ! 

Vous avez connu une expérience avec un nouveau chat ou une nouvelle maison… 

Dîtes en commentaire comment ça s’est passé ? 🙂

 

Partager

26 commentaires

  1. Pingback: Santé du Chat - 5 conseils essentiels pour entretenir sa forme

  2. Delph 10 mars 2019 à 13 h 56 min

    Bonjour, la question qui me taraude est : un chat d’extérieur peut-il s’adapter à un appartement ? J’ai recueilli un jeune chat il y a un an qui est venu miauler à ma porte en plein hiver. J’habite un rdc avec petit jardinet et il est très heureux, il n’a pas de litière car il a toujours fait ses besoins à l’extérieur depuis qu’il est chez moi. Mais voilà je vais devoir déménager et mon futur logement se trouve en pleine ville, au 4e étage, avec un grand balcon. Je n’imagine pas se chat privé de sorties mais cela le peine de ne pouvoir l’emmener car il est super ! Pensez vous qu’il puisse s’y faire ou dois-je lui trouver une famille avec un jardin ?

    Répondre
    1. Wanekat 10 mars 2019 à 14 h 38 min

      Bonjour Delph,

      Super ! C’est tout à fait possible de changer le chat d’une maison à un appartement, mais il va falloir agir avec tact 🙂 . La litière sera chez lui un point sensible de son adaptation, du fait qu’il ait actuellement le jardin. Une petite astuce consistera à prélever un peu de terre du jardin et en avoir en réserve, pour en mettre dans le bac. Comme cela, il ne sera pas désorienté le jour où il devra faire dedans. À mon avis, le mieux serait de débuter le changement le plus tôt possible avant le déménagement. Progressivement, vous allez retirer la terre du bac pour ne laissez que la litière (agglomérante c’est l’idéal), jusqu’à ce qu’il s’habitue. Donc première chose : achetez un bac avec de la litière agglomérante et mettre de la terre du jardin de côté pour en utiliser. Prendre une bonne quantité pour être tranquille 🙂 .

      Deuxième point : il va être un peu désorienté. Passer d’une maison à un appart, c’est pas rien, même si possible. Suivez les conseils de mon article. Laissez-le trouver son rythme. Pour l’aider, choisissez une pièce où il aura son nid douillet. L’endroit où il pourra se cacher, se nourrir, jouer, faire ses besoins. Il faut que sa nourriture et son eau soient le plus loin possible de son bac à litière.

      Tout cela est provisoire, le temps qu’il s’adapter à son nouveau logement. Placez des cartons éventuellement, pour qu’il puisse se cacher dedans. Les chats adorent se blottir dans des cachettes quand ils sont des endroits inconnus. Puis, après quelques jours, le soir, laissez la porte entrouverte pour qu’il commence à découvrir l’appartement. Il faudra qu’il en fasse sa demeure, donc il va laisser trainer ses phéromones (ses odeurs chimiques) un peu partout. Attention aux meubles, fauteuils, tissus et murs.

      Comme il a connu le jardin, il a peut eu l’occasion de s’y frotter, d’y laisser des traces d’urine, etc. Il y a un risque qu’il fasse ses griffes, sauf s’il reconnaît votre banquette… Pour cela, l’idéal est de lui proposer des alternatives : arbres à chats, grattoirs, griffoirs… Ces solutions sont d’autant plus intéressantes qu’un chat apprécie un point d’observation élevé par instinct de survie. Ne prenez pas à la légère ces moyens, ils sont remarquables d’efficacité.

      Enfin pour le balcon, prudence. Il va vouloir se mettre en extérieur et il peut y avoir du danger. Dans ce cas, colmater les espaces vides. Lui proposer dans l’idéal un lieu sécurisé comme une petite cage à grille. Ainsi il pourra profiter de l’atmosphère extérieure. Tout cela peut s’effectuer avant d’arriver à la maison. Pas obligé d’acheter plein d’accessoires. Mais déjà, s’il retrouve des éléments familiers c’est un bon point de gagné. Par exemple, un grattoir qu’il retrouvera dans l’appartement lui sera bénéfique s’il reconnaît son odeur. Pour le reste, n’oubliez pas mes conseils dans l’article.

      Une dernier truc à ne pas négliger aussi, c’est sa santé. S’il a connu le jardin, attention aux puces, etc. Donc prévoir une visite chez le véto. D’autant plus que les maladies chez les chats d’extérieurs (ou chat semi-errants) ne sont pas rares, contrairement à une idée reçue. Je pense par exemle à la FIV… donc prévoir un plan pour faire des vaccins, un vermifuge régulier et une application d’antiparasitaire. Il existe des solutions naturelles si vous voulez pas de chimique chez vous, j’en parle dans ici et pour la terre de diatomée.

      C’est vrai que ça demande des frais, mais avoir un chat nécessite un minimum d’investissement pour son bien-être et le votre.

      Tenez-nous au courant et bon courage pour la suite. Racontez-nous quelques semaines après le déménagement comment ça s’est passé 🙂 . N’hésitez pas si vous avez d’autres questions.

      Répondre
  3. Delph 10 mars 2019 à 15 h 50 min

    Merci pour tous ces bons conseils pratiques ! Mais sera-t-il heureux ? Personnellement même si j’aime beaucoup ce chat je préfère le savoir heureux dehors que frustré chez moi donc je pense tout de même à la solution de le confier à quelqu’un d’autre ayant un jardin… par contre si je ne trouve personne et bien je mettrais en pratique toutes vos recommandations en espérant que cela se passe au mieux… je suis sceptique quand je le vois monter et dormir même dans les arbres ou piquant des sprints dans l’herbe… j’ai vraiment du mal à l’immaginer dans un 3 pièces en ville !

    Répondre
  4. Wanekat 10 mars 2019 à 16 h 01 min

    C’est du changement, c’est indéniable. Si le courage n’est pas là, mieux vaut effectivement proposer le chat à une nouvelle famille car passer à un appart sera dans tous les cas une transformation à assumer et à surveiller. Il existe une solution où tout le monde sera heureux :

    – Le chat dans une nouvelle famille
    – Un nouveau chat que vous adopterez. Les refuges ne demandent que ça. Il y a plein de chat réclamant un nouvel endroit où s’épanouir. C’est peut-être la solution idéale. Et sinon, s’inspirer de mes conseils 🙂

    Répondre
  5. Delph 10 mars 2019 à 16 h 36 min

    Assumer et avoir le courage n’est pas un problème si je sais que c’est pour le bien de l’animal mais là j’ai un gros doute… donc j’ai toujours cette question « serait-il heureux ? »
    Et oui adopter un chat qui n’a pas connu l’exterieur dans un refuge serait une chose que je pourrais envisager… Mais la préoccupation actuelle est mon petit pensionnaire si mignon Merci pour vos conseils et votre réactivité

    Répondre
    1. Wanekat 10 mars 2019 à 16 h 50 min

      À partir du moment où vous consacrez le temps et l’affection pour le chat, il n’y aura aucun soucis. Il s’adaptera et oui il sera probablement heureux. Le chat réclame un espace vital d’où il peut exprimer ses instincts. Il faudra lui répondre avec les moyens nécessaires, tels que je les décrits dans cet article 🙂 .

      Mais savoir s’il sera vraiment heureux, je ne peux me permettre de l’affirmer avec certitude. Les accessoires et l’aménagement de son territoire seront donc un dispositif à mettre en place sérieusement pour anticiper une mauvaise intégration dans son nouveau logement. L’essentiel étant tout de même le volet santé (vaccins, vermifuge, etc.).

      Je m’inquiète pas sinon de sa future maison, si vous voulez le prendre, car vous avez de l’affection à lui donner. Il est aussi possible de le sortir plus tard, lorsque vous serez bien installé. Faire des balades dans les bois, en ville… Avec un sac spécialement prévu, un harnais, tout est possible. C’est vous qui décidez en dernière instance. 🙂

      À votre place, dans la même situation, je le ferais si j’étais autant attaché à ce chat. 🙂

      Répondre
  6. Delph 11 mars 2019 à 1 h 04 min

    Merci beaucoup pour tous vos conseils avisés je suis rassurée

    Répondre
  7. Hélène Plisson 28 avril 2019 à 9 h 34 min

    Bonjour,
    Je viens d’accueillir une chatte dans mon 25m2 depuis 2 jours. Elle n a toujours connu q un espace de 27 M2 chez ses anciens propriétaires. Ses affaires ont été amenées la veille. Le jour, elle semble se faire à son nouveau logement mais la nuit, elle miaule sans cesse comme si le manque de son ancienne maîtresse réapparaissait. Mes câlins ne font rien. Elle est hyper réveillée allant et venant dans tout l appartement. Quand je pourrai lui montrer qu elle pourra ensuite profiter d une petite cour en bas ? Merci de vos conseils, je ne dors plus la nuit.

    Répondre
    1. Wanekat 28 avril 2019 à 13 h 46 min

      Bonjour Hélène,

      J’ignore si c’est le manque de son ancienne maîtresse. Ça peut être un ensemble de facteurs. Nouveau territoire, nouvelles odeurs, etc.

      Si effectivement, c’est plutôt la nuit qu’elle est perturbée, je te conseille de trouver des solutions durant la journée pour la fatiguer. Comme je l’expliquais dans 2 de mes articles (ici et ici), le chat est une boule d’énergie qui doit s’éteindre pendant la nuit, pour que l’on puisse chacun vivre harmonieusement.

      Il n’y a pas de stratégie unique et ciblée, mais seulement des astuces variées à appliquer : le repas du soir est à ce titre fondamental. Il est le saint graal d’une journée bien remplie. Fais le jouer, occupe-le avant ce repas. Il doit courir, sauter, attraper. Vous devez établir une relation étroite entre vous deux. Sa récompense, le repas, doit être l’aboutissement d’une dépense d’énergie, et donc sa récompense.

      Il y a aussi les astuces chimiques à employer pour se donner des coups de pouces. La valériane est indiquée pour calmer un chat. À condition que celui-ci soit sensible à la plante. Bref, je t’invite à lire les articles où je détaille tout un tas de solutions et d’idées à mettre en oeuvre. Prends le temps de les parcourir et inspire-toi. L’essentiel étant de combiner les astuces et ne pas se focaliser sur une seule direction. 🙂 .

      Répondre
  8. Akira 16 mai 2019 à 15 h 25 min

    Bonjour , alors j’ai toujours voulu un chat et ça y est je me suis enfin décidé à en adopter un donc voilà 2 semaine que Ahku habite avec moi , mais malheureusement nous avant quelques problèmes Haku est un petit chaton de 3mois et il est très dynamique ! Il cours partout et ne cesse de griffer mon canapé et mes murs … j’aimerais savoir s’il vous auriez une solution pour ce problème là et ensuite j’ai fais en sorte qu’il se sente à l’aise et dès le première jour il avait déjà commencer à prendre ces marques , il est très propre, il n’urine pas en dehors de ça litière , je lui est également acheté un arbre à chat et un griffoir ( qui n’utilise d’ailleurs pas du tout )et pleins de petit accessoires pour s’amuser mais le problème d’Ahku c’est qu’il miaule tout le temps pourtant tout ces besoins son comblés ! Il a de l’eau et de la nourriture, il a des quoi jouer et il peux même prendre l’air en allant sur le balcon mais il ne cesse de miauler tout le temps et je ne comprend pas pourquoi auriez-vous une solution ou une explication à m’apporter svp ?

    Répondre
    1. Wanekat 16 mai 2019 à 20 h 55 min

      Bonjour Akira,

      S’il a tout ce qu’il faut peut-être que la stratégie doit plus s’orienter vers le timing du repas et des activités annexes.

      Si j’ai bien compris, le chaton a de l’énergie. Il arrête pas d’en faire qu’à sa tête : griffades et miaulements intempestifs. Bon, faut revoir l’emploi du temps. Un chat passe normalement plusieurs heures à dormir pendant la journée. Jusqu’à 16 heures en moyenne ! Tu vas donc organiser ta journée de façon à caler ses activités juste avant le repas.

      Ne lui laisse pas à manger en permanence. Fixe des heures de repas. 3 fois la journée. Celle du soir est la plus importante. Il faut voir chaque repas comme une recharge de batterie, d’où l’intérêt de le fatiguer AVANT qu’il mange.

      Par le jeu, les activités ludiques : courir et sauter sont les actions importantes à effectuer parce que ça le stimule et épuise l’énergie. Fait tout cela pendant 15 jours, tu verras alors le résultat.

      Pour protéger les meubles, il existe des astuces en plaçant des bandes collantes spécialement prévu contre le chat, comme

      celui-là.

      (lien affilié).

      Essaye aussi de mettre de la valériane sur l’arbre à chat et son griffoir.Ça peut l’inciter à l’utiliser. Mais comme c’est un chaton, il est possible que ça marche pas encore, il faut attendre qu’il soit plus grand.

      Je vais recevoir un chaton dans quelques jours, je verrai moi aussi comment ça se passe. Donne des nouvelles et n’hésite pas si tu as d’autres questions, même sur un autre sujet. Différents articles peuvent également t’aider 🙂

      Répondre
  9. Laly481 13 octobre 2019 à 21 h 40 min

    Bonjour,
    Nous allons adopter un chaton et nous ne sommes pas sûrs pour l’adapter à notre maison.
    Auriez vous des conseils ?

    Répondre
    1. Wanekat 13 octobre 2019 à 22 h 26 min

      Bonjour Laly,

      Afin de vous inspirer dans votre démarche, je vais simplement vous raconter ma propre expérience. J’ai adopté mon chaton en avril 2019, c’est donc tout frais. Moi, je l’ai laissé découvrir d’abord le salon, pendant environ une heure, avant de le laisser visiter les autres pièces.

      Il était curieux, ce qui est naturel et très attachant. Il se frottait contre moi et contre les meubles, ce qui est le comportement normal d’un chat, surtout lorsqu’il vient d’un élevage familial comme le mien.

      Donc pendant cette petite heure, c’était caresses et frottements.

      Ça permet je pense de le mettre en confiance dans un premier temps. J’ai bien entendu installé une gamelle d’eau (aujourd’hui il sa fontaine) et des croquettes (aujourd’hui il est au BARF), pour m’assurer de le mettre davantage à l’aise.

      Ce qui est important, c’est d’opposer de plusieurs mètres litière et lieu de nourriture.

      Il aura déjà un endroit précis pour manger. Ce sera son premier repère. Ensuite, j’ai ouvert la porte pour satisfaire sa curiosité. Le chat fonctionne à l’aide d’odeurs qu’il va répartir dans toute la maison, en se frottant à tout ce qu’il peut : votre main, vos jambes, vos meubles, vos chaises… vraiment tout.

      S’il y a un endroit où vous souhaitez qu’il n’aille pas, prenez les dispositions dès maintenant pour pas qu’il s’habitue.

      Je peux par exemple vous dire que mon chat n’a pas le droit d’aller dans ma cuisine et il le sait le bougre. C’est donc parfois un jeu entre lui et moi…

      Dans votre cas, je l’ignore, ce sera peut-être votre lit, etc. Par contre, comme c’est un chat et qu’ils adorent être en hauteur, ne vous étonnez pas qu’il cherche à grimper un peu partout. L’idéal c’est donc de lui acheter un arbre à chat.

      Ne sous-estimez pas cet accessoire. Vous verrez qu’il vous rendra également service, car cela évitera de le voir occuper des espaces interdits. À ce propos, mon chaton a beaucoup fait de bazar les premières nuits. Ça veut pas dire que ça vous arrivera, mais cela peut être votre cas.

      S’il dort dans une pièce, je vous conseille de laisser la porte ouverte, pour pas qu’il se sente entravé. Fermez les lieux dangereux : la cuisine, la salle de bain, où tout pièce pouvant représenter un danger quelconque pour son âge. En fermant sa pièce pendant la nuit, mon chaton s’est senti entravé et courrait partout.

      Il sautait sur les cadres, les radiateurs, les meubles en manquant de faire pas mal de dégâts si je n’avait pas été là pour passer les premières nuits avec lui. En laissant la porte ouverte, je l’ai senti plus apaisé et en confiance. Pensez à bien le faire jouer AVANT son dernier repas de la journée, pour le fatiguer. Ainsi, il collera ses habitudes aux vôtres.

      Si vous n’avez pas le temps de le faire jouer tous les jours, il existe des jouets électroniques pour chat, que vous trouverez facilement sur internet. J’ai réalisé un article sur ce sujet. Sinon vous verrez : vous allez vous découvrir l’un et l’autre.

      Et vous finirez par bien vous connaître. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas et bravo pour cette adoption !

      Répondre
  10. Mermod Philippe 1 novembre 2019 à 10 h 49 min

    Bonjour, Nous avons actuellement un appartement rez-de-chaussée avec jardin: notre chatte qui a eu 14 ans, a l’habitude de sortir par une chatière aménagée pour ses sorties; elle a également 1 caisse si le temps est trop mauvais pour ses besoins. En mars 2020, nous allons déménagé dans une maison Minergie P+ où il sera impossible pour elle de sortir par une chatière malheureusement: isolation oblige… Pouvez-vous m’indiquer les meilleures solutions possibles pour qu’elle stresse le moins possible: durant le déménagement, pour son transport etc… Je tiens à indiquer que son arbre sera installé immédiatement dans la nouvelle maison, ainsi que ses coussins et sa caisse. Nous allons prendre 3 semaines de vacances durant cette période pour ne pas la laisser seule également. Merci d’avance pour vos conseils avisés. A bientôt

    Répondre
    1. Wanekat 4 novembre 2019 à 15 h 06 min

      Coucou Philippe,

      Comme il s’agissait d’un vaste sujet, j’ai préféré y consacrer un dossier, dont voici le lien : https://wanekat.fr/demenagement-chat/ N’hésite pas à réagir sur l’article. Bonne lecture et bon courage pour le déménagement !

      Répondre
  11. Amiral 19 novembre 2019 à 20 h 29 min

    Bonjour,

    J’ai adopté un chaton de 10 mois, il est arrivé hier dans la nuit.
    Au début, j’avais l’impression qu’il prenait ses marques, il tournait et sentait tout dans mon petit studio. Il est même monté sur mon lit, je ne lui en veut pas évidemment, il a besoin de temps pour s’adapter.
    Seulement, depuis ce matin, il est au dessus d’une étagère et il ne bouge pas. Il nous tourne même le dos.
    Il n’a pas mangé de la journée, pas bu et n’est pas allé à sa litière.
    J’aimerais le rassurer mais comme il s’isole je ne veux pas le presser et le prendre de peur de l’effrayer.
    J’ai essayé de le stimuler avec un jouet, des petites balles et une perche mais il n’ose pas non plus jouer.
    Y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour le calmer ? Une manière de l’approcher plus calmement? Je me demandais aussi si ce ne serait pas mieux pour lui que je m’absente une nuit étant donné que je vis en studio et donc que mon lit est dans la pièce à vivre.
    J’ai juste envie qu’il se nourrisse et qu’il fasse ses besoins…

    Merci pour votre réponse.

    Répondre
  12. RUBERT Alexandra 4 février 2020 à 15 h 46 min

    Bonjour,
    Je viens d’adopter un chat adulte (femelle) de 4 ans. Elle vivait dans un élevage. Le changement de vie est pour elle un véritable bouleversement. De nature calme elle est toute azimutée depuis son arrivée. Heureusement, elle boit et mange et fait ses besoins. Cela aura pris 24 ans (j’ai eu très peur). D’habitude elle dort la nuit et vie le jour mais en ce moment elle ne dort quasiment plus. Je suis vraiment perdue car ce n’est pas mon premier chat. Je voulais un chat adulte pour le côté plus calme. J’ai bien noté qu’il valait mieux nourrir le soir mais elle est habituée à la nourriture à volonté. Je vais quand même lui donner à manger que le soir.
    Je l’adore, mais elle fait beaucoup de bêtise et semble malheureuse dans ce nouvel univers. J’ai des jouets, sa couverture (qui sent l’urine) et je lui ai fabriqué un arbre à chat.
    Elle demande beaucoup d’attention, beaucoup de câlins, c’est très nerveux. J’aimerai la rassurer et qu’elle soit plus calme. Aujourd’hui c’est son premier jour toutes seul, j’appréhende qu’elle ait peur…
    Je veux bien des conseils!
    Merci
    Alexandra

    Répondre
    1. Wanekat 4 février 2020 à 22 h 48 min

      4 ans, c’est déjà une grande fille 🙂 . Je vais commencer par l’alimentation. Sauf erreur de ma part, j’ai indiqué que le repas du soir était fondamental, mais certainement pas le seul de la journée. Donc attention. Ton chat risque d’avoir faim. S’il est nourri aux croquettes, 3/4 repas me semblent un minimum. Un repas humide pour le soir sera également approprié pour le caler.

      Inspire-toi des conseils que je donne sur les articles le chat gratte à la porte et quantité de nourriture. Il te faudra installer des routines. Le but, je le répète est de s’inspirer de mes conseils. Pas spécialement de les suivre à la lettre.

      Chaque chat est unique. L’environnement, sa vie passée, votre profil et habitudes sont des éléments qui vont interagir. Quelles sont ces routines : jeux, sorties (en extérieur si c’est le cas), caresses, siestes avec endroits habituels (plusieurs). Les chats adorent se prélasser devant la fenêtre. Le mien fait ça au moins une fois par jour. griffoir et arbre à chat seront des accessoires stratégiques. On peut aussi rajouter le tunnel. Mon chat quand il est trop nerveux, j’essaye de le calmer en le prenant en le caressant. Petite astuce : le malt en tube.

      C’est de la bombe. Là, c’est certain, il voudra pas quitter tes genoux. ‘tention, faut pas en donner de trop grandes quantités par jour. Ça sert à améliorer le confort intestinal (boules de poils, etc.). J’en donne à mon chat presque tous les jours. Notamment quand je voyage en voiture. Ça le calme. Un truc de fou 🙂 . Tu peux en trouver chez Animalis.

      Installe tes routines, laisse-le prendre ses marques et surtout donne lui à manger à intervalles réguliers. Donne des nouvelles. Bon courage. Hé, c’est pô grave. T’en fait pas, t’es pas la seule, j’suis passé par là 🙂 .

      Répondre
  13. Anne Sophie Ziller 8 mars 2020 à 19 h 53 min

    Bonjour,
    Je viens d’adopter 2 chats de 11 mois. Un frère et une soeur. Ils sont arrivés a la maison il y a 4 jours. Ils sont nés en famille d accueil où ils ont vécu jusqu’à cette semaine.
    Elle est extrêmement timide et reste cachée depuis son arrivée. Je leur ai installé une cachette au pied de mon lit , elle reste là ou sous le lit ou dans les draps. Très difficile de l interresser même a jouer… elle n est pas agressive du tout mais refuse de sortir de sa planque. Je ne sais pas si elle mange ou au moins boit, c est ma plus grande inquiétude, comment savoir ? J’imagine que depuis 4 jours sans boire ni manger ça se verrait ? Lui est un peu moins stressé, il ronronne et aime les caresses. Il mange . Mais ne sort pas de la chambre où je les ai installés. Il passe la majorité de son temps dans la cachette. Pas de quart d’heure de folie… A leur âge ça m’étonne ! On le fait jouer mais il ne s’emballe pas! La nuit entre 2 et 5 ils se réveillent et explorent la piece. Il miaule et gratte la porte. Comme dans la journée ils n’ont pas visité le reste de la maison je les laisse enfermés dans la chambre. Dois je ouvrir ? Demain ils seront seuls toute la journée ? Dois je laisser la porte de la chambre ouverte pour les laisser explorer ?
    Je me demande si c’est leur caractère et si ils resteront très timides toute leur vie ou si c est lié au déménagement. J ai déjà eu plusieurs chats que j’avais adoptés plus jeunes et je n’ai jamais eu autant de mal a les séduire …
    Merci pour vos conseils

    Répondre
  14. Levrat 4 août 2020 à 11 h 51 min

    Bonjour

    J’ai un chat qui a maintenant 8 ans, très gentil et câlin. J’ai investi un nouvel appartement dans une nouvelle ville. C’est le top pour lui car il dispose maintenant du triple de la surface !
    Mon soucis est que je m’inquiète qu’il saute par la fenêtre et sorte explorer la ville. Dans mon premier appartement, il a déjà sauté une fois du 4ème, dans la nuit, pour attraper un oiseau. Dans mon 2ème appartement, il avait un balcon protégé et grillagé car c’était au 7ème étage. Ici, il y a deux belles fenêtres dans la pièce principale que l’on souhaiterait garder ouvertes le plus possible. C’est uniquement au premier donc il est envisageable que mon chat saute par la fenêtre se balader ; 3 jours après notre emménagement, il est déjà curieux à se placer au bord de la fenêtre.
    La rue est calme et il n’y a pas beaucoup de voitures mais j’ai surtout peur de le perdre et qu’il ne puisse pas remonter si l’on s’absente 🙁
    Quels sont vos conseils ?

    Répondre
  15. PREUDHOMME Micheline 8 septembre 2021 à 15 h 36 min

    Je vais adopter une chatte de 6 ans enlevée à ses proprios car ils ne s’en occupaient pas et lui donné à manger très peu.. elle est en famille d’accueil depuis 2 mois elle a été stérilisée ,puce,vermifugée et deparasite.. elle est sage calme câline et j’aimerais beaucoup que ce soit pareil chez moi…. J’ai perdu mon shih tzu il y a 3 semaine. Je souffre je pleure ma maison est très vide..il me manque atrocement. Comme je ne suis pas en très bonne santé au niveau marche j’ai préféré prendre un chat mais qui ne sort pas… De tout cœur j’espère que tout se passera bien. Merci

    Répondre
    1. Wanekat 8 septembre 2021 à 16 h 03 min

      Merci Micheline. J’espère que tu trouveras la voie du bonheur avec ton nouveau chat. Le mien aussi il sort, se promène un peu partout. Je lui ai mis un collier avec détecteur pour me rassurer. Bon courage et donne des nouvelles de ton nouveau chat quand tu l’accueilleras.

      Répondre
  16. ge 25 mai 2022 à 18 h 16 min

    Bonjour,

    Je vais bientot accueillir deux chatons. C’est la premiere fois que j’en aurais. Mais voila plus l’échéance approche et plus l’excitation laisse place à la peur.
    J’habite en RDC avec un petit jardinet. J’ai peur qu’ils partent car la cloture n’est pas tres haute et qu’ils abiment les plantes du jardin.
    Je ne sais pas si je dois mettre les litieres dehors ou à l’intérieur. Dois-je prendre une ou deux litières ?
    J’aimerais les habituer à rester en intérieur ou du moins à ne pas trop s’éloigner de la maison.
    Bref je suis tétanisée, alors que ca fait des mois que j’attends ce moment.
    Avez-vous des conseils pour une novice ?

    Répondre
  17. Ramirez 29 août 2022 à 0 h 04 min

    Bonjour
    Votre site est très intéressant
    J espère que vous pourrez me renseigner
    J ai deux chats de 1 ans et j ai pour projet de m installer chez mon ami mais voilà comment faire au mieux pour que tout se passe au mieux et que tout le monde arrive à cohabiter
    J ai peur des pipis partout ou des griffures
    De plus chez moi ils sont en appartement et ne sortent pas mais mon ami a un balcon au premier étage
    Comment les habituer à ne sortir que sur le balcon sans risquer qu’ils s enfuient
    Plusieurs questionnements qui me viennent pour la meilleure adaptation possible
    Merci de votre aide
    Très bonne soirée

    Répondre
    1. Wanekat 29 août 2022 à 4 h 13 min

      Alors pour less griffures, y a pas 36 solutions. Il faut déjà apporter de quoi les satisfaire. les cartons à griffer qu’on trouve facilement au rayon animalerie d’un supermarché par exemple. Sinon, repérer s’ils commencent à griffer les fauteuils ou les murs (s’il y a du papier peint) et positionner un griffoir spécialement adapté. C’est des trucs qu’on accroche. Ça se trouvera sur Amazon.

      Il faut qu’ils s’acclimatent. C’est important de rapporter des objets familiers, comme leur litière, des accessoires qu’ils connaissent déjà… Dans tous les cas, ills vont devoir laisser leurs phéromones partout. C’est sa façon au chat pour conquérir un territoire.

      À l’évidence s’ils vont sur le balcon et qu’ils ont un moyen de partir, ils le feront ! Si le balcon est haut attention aux chutes. Les chats qui tombent et qui se tuent, ça existe. Ils ont beau être agiles, ils connaissent pas forcément les dangers, tant qu’ils n’y ont pas été soumis. Donc prudence. Pour le pipi, leur montrer le bac à litière. Et puis accorder un peu de temps pour qu’ils puissent s’épanouir. Jouer, caresser, leur donner des friandises, s’amuser avec des cartons

      Bon courage, merci pour le compliment ! N’hésite pas à donner des nouvelles 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.