C’est l’un des pires cauchemars du chat et de son foyer… le notre aussi en fait.

Je me suis fait une opinion sur la question liée aux antipuces. Chacun a ses préférences selon son tempérament et ses expériences sur le sujet.

Je préconise les remèdes naturels avec des plantes et surtout la terre de diatomée. Mais…

 

chats blanc paisibles

 

Ceci dit, vous n’avez peut-être ni le temps ni l’envie de consacrer vos journées à tester des produits écolo.

Le réconfort demande parfois un investissement en temps que vous ne pouvez pas vous permettre. 

D’autant plus qu’ils ne fonctionnement pas toujours comme l’on voudrait.

Leur efficacité dépend d’un certain nombre de facteurs avec lesquels vous ne pouvez pas dans l’immédiat consacrer toute votre énergie.

 

Je vais donc vous parler des antiparasitaires conventionnels et naturels.

 

Ils ont deux objectifs :

 

  • le traitement spécialement prévu pour vous débarrasser des puces (pipette)
  • La prévention pour les empêcher de revenir (pipette spéciale et collier)

 

 

Il faut bien différencier les pipettes et les colliers.

Vous pourrez vous forger une opinion à la lumière des éléments recueillis.

En effet, le meilleur antipuces sera celui qui sera adapté à un contexte et notamment à celui qui vous correspond.

 

 

 

Sommaire

 

Produits classiques

Les parasites

3 antiparasitaires

Comparatif

Gamme naturelle

Mode d’emploi (vidéo)

Précaution

L’essentiel

 

 

 

Produits classiques

Sommaire ←

 

Les marques les plus habituellement vendues, les plus disponibles et les plus connues sont

 

  • Frontline
  • Advantage

 

 

FIPRONIL seul = c’est l’agent actif intervenant pour éliminer les parasites.

C’est uniquement un Curatif

Si vous préférez lutter contre les parasites avec un produit conseillé par de nombreux vétérinaires, dont beaucoup de compagnons de chat sont satisfaits, vous n’aurez pas mieux.

 

Achetez l’antipuces en pipette. Bannissez les sprays, même de la marque que je recommande. 

La pipette demeure le meilleur choix en terme de solution. Aussi bien d’un point de vue ergonomie que d’un point de vue pratique pour ne pas effrayer le chat.

Je n’insisterai jamais assez sur mes conseils en matière de sécurité. Alors, faîtes preuve de prudence en manipulant ces produits.

 

En curatif et en préventif, il est proposé le remède suivant.


Mérial – Frontline Combo – Antiparasitaire – 6 pipettes + de 1 kilo / 8 semaines 

Il s’agit de molécules chimiques composées en partie avec des substances destinées à tuer les puces et parasites.

En d’autres termes, ce sont des pesticides. Le mot fait un peu peur, mais telle est la réalité. Précaution rime ici avec efficacité.

Si vous appliquez correctement le produit, vous n’aurez pas de soucis à vous faire sur l’effet attendu… sauf exceptions. C’est ce que nous allons voir.

 

 

 

 

 

 

Prix: EUR 16,99
Ancien prix: EUR 21,28
 

Bayer – Advantage – Prévention antiparasitaire – Nombre de Pipettes et âge du chat à sélectionner.

 

Voilà pour les produits.

Si vous avez un soucis, ou si vous remarquez une réaction anormale, n’hésitez pas à vous rendre chez le véto.

D’ailleurs, il est vivement conseillé d’effectuer une visite annuelle chez lui, de façon à prévenir tout risque, lié à son environnement et à son bien-être. 

Les questions essentielles tournent autour de la différence entre les marques principales.

 

chat vulnérablevotre animal rencontrera autant de risques, à connaître les agressions des animaux nuisibles, durant les saisons froides et chaudes.

C’est une idée reçue de croire que les puces ne prolifèrent que l’été ou le printemps. 

La chaleur et l’humidité, sont propices à leur développement, surtout en intérieur dans votre maison.

Alors, n’hésitez pas à faire de la prévention avant que le mal ne prenne possession de votre animal.

 

La difficulté réside dans le choix des produits antiparasitaires, au moment de l’achat.

En réalité, le meilleur n’existe pas dans l’absolu. il est important de connaître les éléments qui vont guider votre choix. 

Les produits contiennent en effet différentes molécules, et se présentent sous de multiples formes, comme je vais l’exposer. 

Enfin, l’application d’un antipuce, même si elle est facile, demande une procédure devant être respectée à la lettre, comme je vais vous le montrer en vidéo. 

Cependant, j’attire votre attention sur la résistance fréquemment constatée sur ce type de soin. 

 

chat vulnérable en extérieur

 

En effet, les parasites à l’instar des bactéries (avec les antibiotiques) se montrent de plus en plus forts contre les remèdes que l’on tente de fournir à son animal. 

 

Il faut donc tester les 2 différentes marques que j’ai présentées

 

  • Frontline
  • Advantage

 

 

Je donne par la suite les précautions d’usage concernant l’utilisation dans le cadre des soins apportés à votre animal.

Si vous avez des soucis de purge ou de vermifuge, je vous invite à lire mon article correspondant.

Vous avez également la possibilité de traiter votre chat avec un produit naturel, comme la terre de diatomée.

 

 

 

Les parasites

Sommaire ←

 

En plus des puces, le chat est confronté à différents types de bestioles, notamment les plus courants, à savoir les tiques et les poux. Alors là, bienvenue dans le monde de l’invisible et de l’infiniment petit !

 

 

Les tiques

 

Ils peuvent être à terme très dangereux, pour votre chat et pour votre famille, car elles sont une source de maladies.

Le risque couru est de voir sur votre animal se développer des problèmes dermatologiques, qui pourraient devenir chroniques.

 

La tique (le terme est féminin) s’accroche et votre chat devient ce que l’on appelle en terme médical, l’hôte.

En prélevant du sang dans l’organisme, la tique peut entraîner des complications au niveau des piqûres et produire des inflammations.

Bien que les maladies ne soient pas monnaie courante, la vigilance et la prévention doivent constituer les priorités au moment de l’acquisition d’un chat, ou de tout autre animal.

La maladie de Lyme est la maladie la plus connue, comme étant la transmission principale de la tique.

D’autres maladies moins connues peuvent également être transmises, comme la fièvre à virus West-Nile, ou encore la dermatophilose. Cette dernière produit des croûtes très caractéristiques. C’est vrai que ça fait peut en lisant tout ça, mais pas d’inquiétude non plus. Tant qu’une bonne hygiène et une bonne prévention demeurent la règle de votre maison, c’est l’essentiel. 

Retirer une tique sans retire-tique

Attention : enlever une tique avec de l’alcool ou de l’éther est une mauvaise manière à employer ! cela pourrait empirer la situation.

 

 

La puce

 

Elle ne fait pas non plus l’économie de difficultés, puisqu’elle est responsable de la transmission du ver solitaire, et d’atteinte au niveau du derme.

 

chat allongé endormi coussinImportant : un chat qui ne se gratte pas ou qui ne miaule pas, ne signifie pas qu’il n’a pas de puces.

A l’opposé, l’inverse est également possible, et les miaulements intempestifs de votre animal, devraient vous inciter à effectuer une observation minutieuse de son pelage.

Elle peut entraîner chez le chat nombre de maladies et de pathologies, tels que asthme, asthénie, anorexie…

Des signes devant le plus vous inquiéter, sont les plaques ou taches noires, pouvant recouvrir le pelage. Il s’agit des déjections de puces, résultant de la digestion du liquide sanguin.

 

Si vous constatez la présence de ces taches noires, n’attendez pas d’aller en consultation chez un vétérinaire, et choisissez d’acheter un remède avant. 

 

 

 

3 antiparasitaires

Sommaire ←

 

Si on fait un panorama des solutions proposées, on a 3 types de remèdes. Le collier

En effet, il n’y a pas le bon antiparasitaire pour tous les chats, mais uniquement, celui qui est adapté au votre et à votre temps. D’une part, cela dépend si vous êtes dans un contexte préventif ou curatif.

 

Entre les deux marques recommandées, vous aurez le choix de la molécule :

 

  • Fipronil (Frontline)
  • ou Imidaclopride (Advantage)

 

D’autre part, chacun possédant ses spécificités, le votre ou celui du voisin ne réagira pas de la même façon, que ce soit un produit naturel ou un produit classique.

N’hésitez pas à tester différents produits, selon ce que vous aurez constaté. Si vous avez des doutes, prenez conseil si possible auprès de votre vétérinaire ou de votre pharmacien.

Il existe actuellement 3 types de produits sur le marché à l’achat, représentant les principales manières pour lutter contre les parasites.

Les éliminer doit se faire dès le départ, de la bonne manière et avec le bon accessoire.

Prenez conseil auprès de votre entourage éventuellement.

 

 

 

Comparatif

Sommaire ←

 

Le collier

 

Prix: EUR 19,99
Ancien prix: EUR 23,40

D’après ce que j’ai vu, le Seresto est apprécié par de nombreux clients. 

D’autant plus que le collier est l’accessoire n’ayant jamais fait défaut. 

Il faut pourtant bien savoir dans quelles conditions l’utiliser. 

Il n’est pas adapté pour appliquer un soin d’urgence mais uniquement prévu comme répulsif. Faîtes-le éventuellement en prévention

Si votre animal est déjà infesté de puces ou de tiques, le collier ne sera pas suffisamment performant. 

A la rigueur, celui-ci peut faire partie de l’arsenal et compléter ainsi le dispositif destiné à lutter contre les parasites. 

Mais il ne remplacera jamais, totalement, un traitement à base d’un produit prévu à cet effet, et sera loin d’être la solution à court terme. 

Il existe bien des colliers stipulant sur leur emballage, qu’ils sont insecticides. 

Il le sont effectivement, et révèlent une grande efficacité. Mais certains doivent susciter votre méfiance.

 

 

Le dimpylate

 

Ainsi, des colliers possédant une produit a été pointé du doigt en 2012, par l’Anses (Agence française de sécurité sanitaire des aliments). 

Il s’agit du dimpylate.

Il a été montré que cette substance provoquait des perturbations au niveau endocrinien (c’est-à-dire, les organes dont le rôle est de produire des hormones), à la fois chez les hommes et les animaux. 

Elle est par ailleurs classée comme cancérogène probable par le CIRC, le centre internationale de recherche contre le cancer. 

L’incompréhension réside dans la disponibilité actuelle de tels produits, dans les commerces, et notamment sur internet. 

Soyez vigilant : informez-vous, et discutez-en avec votre vétérinaire. 

Au mieux, n’achetez pas ce collier antipuces et préférez les pipettes, ou les colliers ne contenant pas de dimpylate. 

Enfin, préférez l’usage du collier, dans le cadre d’une méthode répulsive.

 

 

Le spray

 

Une méthode délicate à proscrire !

A la lumière des informations recueillies auprès de consommateurs, ainsi que de nombreux vétérinaires, il est fortement déconseillé d’utiliser les antiparasitaires en spray, pour votre chat.

Outre le fait que le produit ne doit pas être pulvérisé sur toute la surface du corps de l’animal, votre chat n’appréciera pas du tout le bruit causé par l’appareil, et vous donnera bien des difficultés pour pouvoir correctement appliquer le produit.

Celui-ci est davantage adapté au traitement du chien.

 

 

La pipette “Spot-on”

 

Le meilleur procédé !

 

Privilégiez donc l’application de pipette, précisément pour toutes les raisons précédemment énoncées.

Suivez les recommandations de votre vétérinaire dans tous les cas.

Sinon, informez-vous bien sur la façon d’appliquer le produit, comme je vais le détailler plus bas, au mode d’emploi.

La pipette permet d’appliquer le produit localement, au niveau du cou. Ce dernier se diffusera et protégera ainsi le corps du chat, tout en éradiquant la présence des puces, tiques, et autres aoûtats.

Selon la marque, et la gamme de produit, la pipette est prévu pour une durée de plusieurs jours, à plusieurs semaines, en fonction des parasites visés. Consulter la fiche produit, pour plus d’information.

 

 

 

Gamme naturelle

Sommaire ←

 

Il fallait faire un petit zoom sur ces pipettes.

C’est un remède moyennement efficace. Ça tient du fait que la plante dont est composée le produit n’est pas assez puissant contre une infestation. Si vous optez pour cette méthode, pensez à optimiser l’efficacité en nettoyant de fond en comble votre logement

Sachez par ailleurs que la filière se développe régulièrement. Jetez un oeil régulièrement dans les boutiques en ligne.

La molécule généralement utilisée dans l’antiparasitaire bio est issue du géraniol ou du margosa. Ce sont des répulsifs d’insectes se trouvant à l’état naturel dans certaines fleurs.

 

 

 

L’huile essentielle

 

Attention !

Ne tentez jamais d’utiliser de l’huile essentielle sur votre chat. Ce dernier ne dispose pas en effet des enzymes nécessaires, pour dégrader les molécules.

Ce qui est bon pour l’homme, ne l’est pas pour le chat. A moins d’être un spécialiste de ce domaine, vous feriez courir un risque pouvant aller jusqu’au décès du chat.

Certaines recettes, à base de vinaigre et de plantes, telles que la lavande existent et sont proposées sur internet.

Vous pourriez éventuellement les essayer, mais à la condition de demander conseil à un vétérinaire phytothérapeute (il y en a peu) et récolter des témoignages, via les nombreux forums sur le web.

Les dosages sont à ce titre très importants à respecter.

 

La meilleur alternative, sera de vous procurer un produit aux huiles essentielles spécialement formulé pour les animaux.

 

 

 

 

 

 

 

Collier naturel

 

Un procédé intéressant à tester

Ils peuvent être performants, mais uniquement pour repousser les insectes.

A acheter avec vos autres méthodes pour éradiquer et faire cesser les parasites propose un modèle idéal, étant prédécoupé, afin que le chat puisse se dégager, s’il devait être bloqué à une branche ou n’importe quel objet.

Dans la même gamme, vous retrouverez un modèle alternatif.

Il peut en effet, être important de tester différentes molécules, afin d’observer le comportement et la réaction de votre chat. Selon la conclusion que vous en aurez tirée, vous continuerez avec le même marque.

Vous devez considérer comme étant la meilleur, celle qui sera parfaitement tolérée par votre animal. Vous constaterez dans le commentaires des clients d’Amazon, que certains sont satisfaits et d’autres pas du tout. Cela tient du fait que le chat, selon l’individu supporte ou non un produit !

Le prix de chacun de ces colliers ne sont vraiment pas chers, si on les compare par exemple avec celui de Seresto. Reste qu’il vous faudra voir si effectivement, la gamme naturelle est performante sur votre animal.

Vous avez également la solution naturelle de la terre de diatomée, dont un dossier complet vous expliquera tout sur ce produit incroyable, avec documents scientifiques à l’appui.

 

 

 

Où acheter le produit 

Sommaire ←

 

Il est possible de trouver les antiparasitaires dans les pharmacies, ainsi que les animaleries. Votre vétérinaire peut également vous proposer ce produit en vente.

Cependant, on doit constater que la plupart des commerces réalisent des marges importantes, et que vous pourriez par conséquent, payer assez cher les produits destinés à lutter contre les parasites.

Finalement, sur internet, vous aurez accès à un grand nombre de boutiques en ligne, où vous pourrez faire jouer la concurrence, et trouver ainsi le même produit, moins cher.

 

 

 

Mode d’emploi

Sommaire ←

 

  • Objectif : Répartir le produit sans que celui-ci soit ingéré
  • Protéger les muqueuses 
  • Appliquer le produit sur la zone inaccessible pour le chat check

 

Vidéo YouTube

 

Procédure

 

  • Tapoter la pipette, afin que tout le liquide s’oriente vers la zone large située en bas
  • Dégager les poils du chat au niveau du cou, à l’arrière
  • Vider intégralement le contenu de la pipette, au contact de la peau

 

Quand donner l’antiparasitaire

 

  • A l’approche de l’été, si votre chat a l’habitude de sortir dehors pendant cette période
  • Si vous partez à la campagne

 

  • Surtout, ne pas laver le chat avant et après l’administration du produit
  • Puis, ne pas dormir en compagnie du chat ayant été récemment traité

 

 

 

Précautions

Sommaire ←

 

→ Très important : À LIRE

 

Ne donnez jamais un antiparasitaire pour chien à un chat. 

 

Il y a DANGER DE MORT

 

Il est absolument indispensable de vérifier la molécule présente dans le produit, lorsque vous vous rendez dans les commerces, y compris en pharmacie, et sur internet, avant d’effectuer votre achat.

Le chat est très sensible aux molécules qui l’entourent, et notamment beaucoup plus que le chien.

L’une d’elles est particulièrement dangereuse : la perméthrine.

 

chat souffrant antiparasitaire

 

Bien que les pharmaciens soient des professionnels auxquels on peut faire confiance, l’information peut lui échapper, au moment où il vous vend le produit.

Si vous lisez “perméthrine” sur l’étiquette d’un produit antiparasitaire (celui d’un chien par exemple), fuyez-le comme la peste : il donnera la mort à votre chat, après convulsions, et troubles neurologiques divers. Votre chat pourrait être tué, même avec une très petite quantité de cette molécule.

En principe, la perméthrine n’est pas intégrée dans les produits antiparasitaires du chat. Cependant, étant tolérée par le chien, une personne non avertie, pourrait vous donner un produit pour chien tout en pensant que sa performance sera établie sur votre chat.

 

poison chat

 

Or, il n’en est rien. Pour cela, n’hésitez pas à mettre en garde votre entourage ayant des chats, afin de les sensibiliser à cette molécule. De nombreux félins décèdent encore chaque année en France, en raison d’une intoxication à cette molécule.

Enfin, comme il a été mentionné précédemment, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments a demandé à ce qu’on retire le dimpylate, mais il semble possible de retrouver des colliers anti puce contenant cette molécule insecticide.

Ce qui est dommageable, tant en ce qui concerne le chat, que de son entourage, particulièrement les enfants.

 

 

Les autres molécules

Sommaire ←

 

Concernant les antiparasitaires destinés spécifiquement aux chats, vous retrouverez généralement les substances suivantes :

 

  • Fipronil
  • Méthoprène
  • Imidaclopride

 

Ces molécules doivent susciter de votre part une vigilance normale : suivez les recommandations indiquées sur la notice.

Bien que leur usage soit courant, il faut scrupuleusement suivre les indications de précaution, figurant sur la notice des emballages.

Ces indications vous informeront sur la bonne application à effectuer sur votre animal, et une mise en garde habituelle contre les mauvais usages, ou celle concernant la présence des enfants.

Il est à noter qu’il existe une polémique, au sujet de l’utilisation de ces molécules, et 60 millions de consommateurs en a fait un article suffisamment éloquent, afin que propriétaires de chiens et de chats, soient bien informés des conséquences.

C’est pour cette raison qu’il est fondamental de respecter à la lettre, la procédure d’utilisation avec de tels produit. Leur efficacité sera optimisée avec la pratique adéquate.

Adoptez les bonnes règles d’application de l’anti puce.

Acheter de préférence la pipette, que je considère comme le meilleur moyen, et non le spray, comme il a été indiqué précédemment.

Observez attentivement votre chat, durant la période suivant l’application.

Consultez votre vétérinaire, si vous soupçonnez des problèmes quant au comportement du chat. Pour cette dernière remarque, il pourrait s’agir d’allergies, et d’intolérance au produit.

Tous les chats ne réagissent pas de la même façon.

S’il s’agit effectivement d’allergie, ou si vous remarquez une atteinte à la santé du chat, arrêtez immédiatement le produit et rendez-vous chez votre vétérinaire au plus tôt.

Au besoin, contactez les urgences vétérinaire de votre localité, en cas d’urgence vitale et conservez l’anti puce à proximité, afin d’indiquer par téléphone les molécules présentes inscrites sur la notice.

 

 

Le prix

 

Ils sont très variables d’une boutique à l’autre et peuvent vite atteindre des sommets, surtout en pharmacie et chez votre vétérinaire.

Cependant, vous aurez la possibilité d’acheter un antiparasitaire pour moins de 15 euros, sur internet.

Par exemple, vous obtiendrez des produits d’excellente qualité, et de marque reconnue, comme Mérial, ou Bayer.

 

A ce titre, les prix s’échelonnent selon 4 niveaux, mais le plus bas est relativement accessible.

 

  • Pus de 30 euros
  • Moins de 30 euros
  • Moins de 20 euros
  • Moins de 15 euros

 

En fonction de la quantité et du dosage dont vous aurez besoin, vous aurez un choix qui répondra à toutes vos attentes. 

Ensuite, Soyez à la fois curieux et attentif. 

Ne vous basez pas forcément, ni sur le produit le moins cher, ni sur le plus onéreux. 

Votre recherche du meilleur produit se fera en consultant la fiche produit, et en prenant connaissance des commentaires des autres consommateurs ayant effectué l’achat en ligne. 

En fin de compte, vous verrez ainsi que les avis se différencient et que le prix ne fait pas forcément le meilleur produit. 

 

 

 

L’essentiel

Sommaire ←

 

Prenez le temps de sélectionner le produit adéquat, en fonction de vos préférences :

 

  • Antiparasitaire naturel ou classique
  • La pipette – Le mode de diffusion, la plus performante aussi bien en prévention que dans une démarche curatif, en cas d’infestation avérée
  • Le collier – Excellente solution à adopter, mais de préférence, en prévention, afin que celui-ci agisse comme un répulsif
  • SprayDéconseillé
  • Perméthrine – N’utilisez jamais un antiparasitaire pour chien sur un chat, à cause justement de la présence éventuelle de perméthrine, qui est une molécule mortelle
  • Dimpylate – Soyez très vigilant en cas de présence de cette molécule, sur un de vos antiparasitaires. Je vous le déconseille, à la lumière des informations de l’Agence française de sécurité sanitaire
  • Précautions d’usage – Appliquez scrupuleusement les informations et recommandation d’utilisation des produits, indiquées sur la notice !

 

 

Notez bien que je ne privilégie ni la méthode naturelle, ni la méthode classique. 

Parce que chaque solution sera d’abord adaptée à votre chat, en fonction de sa situation. 

Néanmoins, il est tout de même préférable, en cas d’infestation à un stade avancé, de privilégier la méthode classique, quitte à revenir à des solutions plus naturelles, par la suite. 

Vous connaissez votre chat, mieux que quiconque : observez son comportement, et n’hésitez pas à retirer le produit, quel qu’il soit, si vous remarquez une réaction. 

Enfin, prenez conseil auprès de votre vétérinaire, qui est le seul professionnel de santé animale qui puisse vous donner d’autres recommandations et effectuez votre achat, en prenant soin de comparer successivement les résultats.

 

 

Cet article vous a aidé ?

Partagez-le sur vos réseaux sociaux

Un petit clic pour vous, un grand service pour moi ! 🙂

 

blogueur chat wanekat

Fethi Hachemi, passionné par l’univers félin, donne des conseils destinés à mieux vivre avec son chat. Il propose des solutions à appliquer au quotidien, pour aménager l’espace de son animal tout en créant un environnement équilibré et sain.