Ce Post appartient à une enquête que j’ai menée sur la terre de diatomée et dont vous pouvez trouver les 2 premières parties ainsi que l’avant-dernière :

 

L’ensemble du dossier

TD 1/5 – Application et produits recommandés

TD 2/5 – La terre de diatomée en vermifuge

TD 4/5 – Danger ?

 

Si vous avez lu mon article au sujet de son utilisation, vous allez pouvoir prendre connaissance de mon exposé et de mon avis concernant les arguments scientifiques.

Ils prouvent l’efficacité du produit. Ici, on est obligé de s’éloigner un peu de l’univers félin afin de comprendre les implications.

 

 

 

Sommaire

 

Union Européenne

Composition

Étude sur la puce du chat

L’essentiel

Bibliographie

 

Cela nous amène en effet à introduire des notions de chimie (mais vous allez voir c’est facile à comprendre), de sciences et d’expérimentation. 

Tout cela vous permettra de clarifier le sujet, de vous donner des repères solides. Je ne vais pas faire un cours de chimie rassurez-vous.

Je vais juste apporter les explications nécessaires de façon à comprendre pourquoi la TD est à ce point intéressante pour son chat.

 

chat yeux vert regard profond

 

Et, sans transition on va parler de l’EFSA, cet organe officiel de l’Union européenne chargé de la sécurité sanitaire des aliments.

Leur point de vue appartient à l’arsenal de réponse donnée par les experts. Mais comme toute institution officielle, gardez-vous bien de considérer leurs conclusion sur une question alimentaire comme parole d’évangile. 

Elle n’est certes pas moins importante que celle des autres agences, et nous devons tous entendre ce qu’elle a à dire, mais elle n’est pas non plus exempt d’erreur, de subjectivité ou de parti prit. 

Lisez Le Monde selon Monsanto, je l’ai lu… tout y est. Vous y comprendrez les implications des agences, avec toutes ses conséquences. Mais bon ça, on verra plus tard ces aspects sur l’article que je consacrerai au silicium 🙂 .

 

 

 

 

Union Européenne

Retour au sommaire

 

On va enfoncer des portes ouvertes : la TD est largement reconnue comme un remède naturel, par atteinte de la surface externe des insectes, entrainant la déshydratation de celui-ci et sa mort. 

 

drapeau union européenneConsulter la référence de l’Efsa citée par le ministère de l’agriculture française (tout en bas de la page 4)

La connaissance des bienfaits de la TD remonte à Mathusalem ! 

Cela n’est pas étonnant car durant des siècles, l’Homme a protégé ses récoltes en y intégrant du sable et de la terre sans savoir qu’il y incorporait parfois involontairement, de La TD. 

Or, la TD a été identifiée à la fin du XIX ème siècle et des brevets ont même été déposés…

Dans les années 1980, certains universitaires tentaient de remettre la TD en avant, dans une période plus propice aux pesticides de synthèse, qui ont tant pollué notre environnement et notre santé. 

 

Aujourd’hui, on connaît ses propriétés physiques grâce au microscope électronique à balayage, nous permettant de mieux s’apercevoir d’où la TD tire une partie de son efficacité : sa configuration spatiale qui joue un des rôles essentiels dans l’élimination des insectes et animaux nuisibles.

En effet, l’atome tire une partie de ses fonctionnalités dans sa forme géométrique. Elle est fondamentale.

 

Mais a-t-on prouvé aujourd’hui scientifiquement l’efficacité de la TD ?

 

La réponse est oui 

Si l’application est externe. Les études sont globalement unanimes pour citer la TD comme un produit intéressant, même s’ils finissent toujours par dire que d’autres études doivent encore être menées.

 

La réponse n’est pas définitive 

Si l’application est interne (vermifuge).

 

Plusieurs raisons l’expliquent. Celles-ci représentent en fait des facteurs qui peuvent être déterminants dans l’efficacité du produit. 

Il s’agit de variables pouvant modifier la performance de la TD

 

Celles-ci sont

 

  • La composition 
  • Les animaux sur lesquels elle est testée (poule, vache, chèvre, mouton, cheval, animaux de zoo comme le zèbre, etc.)
  • Leur nombre et le milieu dans lequel ils vivent (étable, extérieur, enclos, etc.)

 

 

 

Composition

Retour au sommaire

 

La TD est un produit naturel dont la composition varie, recueilli sur des gisements marins ou des carrières. 

cuillère terre diatomée

Mis à part un contrôle qualité devant obligatoirement être effectué, il n’y a – en principe – ni traitement, ni ajout de substance supplémentaire. 

Par conséquent, selon l’endroit dans lequel elle a été prélevée, la composition chimique pourra légèrement varier, voire changer dans de grandes proportions.

 

Voir à ce propos, la variation des éléments présents, publiée sur ResearchGate

 

Ainsi, l’équipe de scientifiques menant l’étude, précisent en aval du tableau de composition, que le manque de résultats probants dans le domaine de la terre de diatomée, s’explique partiellement par la diversité de ses propriétés.

Chaque conclusion à l’issue d’une étude doit donc être liée à cette particularité.

 

 

Voici en version originale, l’explication :

 

It is proposed that one possible explanation for the lack of reliable data in this area is that the choice of diatomaceous earth is critical to the effect seen. There is tremendous variation between these properties from source to source and as such make the results seen particular to a specific grade and source of diatomaceous earth.

 

La diversité de cette composition peut donc avoir un impact significatif sur votre propre expérience, auprès de votre chat et de votre logement par exemple.

Sans parler du milieu dans lequel vous êtes (présence d’humidité : mauvais pour la TD) et la manière dont est répandu le produit.

Lire pour cela mes recommandations sur le mode d’emploi à suivre, si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté 🙂 .

 

 

 

Profil chimique

 

Nous allons faire un peu de chimie, ce sera très bref… enfin presque ! 

La TD de qualité alimentaire est composée principalement de dioxyde de silicium dont la formule chimique est : 

SiO2 → On y reconnaît 2 éléments essentiels 

Le Silicium (Si) et l’oxygène (O). Une molécule de dioxyde de silicium est donc composée d’un atome de silicium et de 2 atomes d’oxygène. On va pas rentrer dans les détails, c’est juste destiné à identifier de quoi on parle, pour que vous puissiez reconnaître éventuellement cette formule sur les étiquettes . 

 

 

Les autres compositions

 

La TD est composée par ailleurs de nombreux autres éléments.

Il s’agit d’oligo-éléments* et de minéraux divers et variés que l’on retrouve en quantité infinitésimales, mais qui peuvent se révéler pertinents dans la performance du produit.

 

* Un oligo-élément est un minéral. Ce dernier n’a pas forcément le statut d’oligo-élément. Comme son nom l’indique, un oligo-élément est une ressource indispensable à l’organisme présent en très petite quantité.

 

Ces éléments peuvent être le cobalt, le zinc, le bore, etc. Une étude a différencié près de 70 éléments en plus du dioxyde de silicium, et présentait les choses ainsi.

 

 

Attention c’est ici qu’on découvre le “truc” 

 

ce qui va AMÉLIORER finalement les EFFETS de la TD 

 

Dioxyde de silicium → 91 %

Autres éléments (près de 70) → 9 %

 

Les études portent toujours un regard averti sur la présence de tous ces éléments, car il peuvent entrer en relation et impliquer par conséquent une performance ou son absence. 

C’est pour cette raison par ailleurs que les équipes scientifiques cherchent souvent à déterminer la meilleure formulation, ce qui implique d’observer les différents éléments d’un produit, même s’il est présent à un taux infinitésimal (parfois entre 0 et 1 %).

 

 

Le dioxyde de silicium est l’élément chimique constituant le principe le plus actif, mais c’est son lien avec les autres minéraux qui vont véritablement donner toute la force au produit.

 

 

Source : Researchgate

Sur le lien indiqué en rouge ci-dessus, vous accèderez à l’étude (en anglais), dans laquelle est marqué chaque élément présent dans la composition. 

Je vous montre ici juste une petite partie de ces éléments. Il y en a en réalité beaucoup plus. Vous pouvez le voir dans l’étude, en bas de page du lien. 

 

Vous n’avez pas besoin de vous y connaître en chimie ! 🙂 . 

Ce que vous devez remarquer, c’est le chiffre marqué en gras. 

C’est le silicium à plus de 90 %

Celui-ci contraste avec les autres éléments présents dans le produit analysé. 

Certains sont à moins de 0,01 % !

 

SiO2 91 %

LOI 3.54 %

Al2O3 2.29 %

CaO 0.77 %

Fe2O3 0.66 %

MgO 0.42 %

Na2O 0.33 %

C(total) 0.27 %

K2O 0.25 %

C(org) 0.14 %

TiO2 0.12 %

S 0.06 %

MnO 0.02 %

P2O5 <0.01 %

 

Une autre recherche très intéressante, nous éclaire sur le rôle de ces minéraux qui n’est jamais mis en lumière par les marques qui nous vendent la terre de diatomée. 

Il s’agit d’une étude publiée en 2014 par le département d’entomologie de l’université de Srinagrar en Inde.

Cette ville est située dans la région du Cachemire (plus précisément l’État du Jammu-et-Cachemire). On peut facilement imaginer que l’Inde recherche des solutions efficaces pour aider ses paysans à sauvegarder ses récoltes.

Il faut savoir qu’à cause des OGM, des dizaines de milliers de paysans se sont donnés la mort en ingérant des pesticides de synthèse ! Pesticides issus de la chimie des grands groupes industriels, ayant été la cause de leur pertes : dettes, mauvaises récoltes, pauvreté, etc.

 

Vidéo YouTube

 

L’Université a analysé l’impact de la terre de diatomée sur le charançon du blé. Ils ont poussé leur observation en relevant l’influence de l’oxyde de manganèse (MnO) et de l’oxyde de calcium (CaO). Ces deux minéraux amélioreraient d’après leur expérience l’efficacité.

Cette remarque – vous le noterez – valide mes conseils sur le mode d’emploi à appliquer en cas d’échec, lorsque vous essayez de lutter contre une invasion d’insectes. Que ce soit les puces, où d’autres espèces.

Donc, n’oubliez jamais cet aspect, lorsque vous lisez les fiches produits. Regardez bien le taux de silice. Celui-ci indique si la part des autres minéraux est plus ou moins importante. 

 

Toutes ces remarques constituent une réflexion à ceux qui se posent la question… la mauvaise question en définitive. 

Vous ne devriez pas vous demander si la terre de diatomée marche. 

 

 

La bonne question à se poser devrait être

 

  • Pourquoi cette TD ne marche-t-elle pas ?
  • Est-ce une bonne marque ?
  • Quel taux de dioxyde de silicium comporte-t-elle ? Quelles peuvent bien être les quantités des autres minéraux ?

 

Alors bien entendu, vous ne verrez jamais sur les étiquettes des produits vendus, le taux de ces autres minéraux. Mais le taux de silicium, s’il est indiqué, vous informera sur leur quantité justement.

Ainsi, un taux de 90 % constitue une grande différence avec celui de 94 %. Imaginez la grande variation de manganèse ou d’oxyde de calcium qu’il peut y avoir entre les deux !

Ces deux derniers minéraux peuvent représenter la petite étincelle qui vous manque pour l’éradication.  

 

chat maine coon gris portraitMoralité, le jour où vous constatez que votre TD fonctionne à merveille sur un certain type de bestioles : ne changez surtout pas de marque !

Et si vous avez d’autres espèces, testez, observez et tirez-en des conclusions à l’issue des séances d’épandage, en réfléchissant à l’opportunité d’acheter une autre TD pour la mélanger. 

Aujourd’hui, universités et institutions gouvernementales ont montré l’intérêt de la TD pour la conservation des grains stockés dans le cadre de l’agriculture et le soin des animaux d’élevage, par élimination interne des parasites. 

L’intérêt antiparasitaire de la TD a été mis en lumière par les multiples études, effectuées auprès d’animaux de ferme ou même de zoo comme le zèbre.

Même s’il est vrai encore une fois, que la question de son efficacité n’est pas encore tranchée.

 

Notons au passage qu’une équipe appartenant à une clinique vétérinaire du Texas a également mené une étude chez le chien (source de l’étude non disponible, mais régulièrement citée). 

Malheureusement, aucune recherche n’a été faite chez le chat au niveau de son pelage. Cela peut s’expliquer par un manque d’intérêt des autorités. 

La recherche s’oriente davantage vers le soin d’animaux d’élevage, dans le cadre de l’importance de l’agriculture. 

Les budgets sont déterminés en fonction des priorités. 

Nous voyons mal comment de grands laboratoires pharmaceutiques iraient financer des projets de recherche sur un produit pouvant leur faire perdre un marché de plusieurs centaines de millions d’euros !! 

Maintenant, j’ai gardé le plus intéressant pour la fin 🙂 .

 

 

 

La puce commune du chat

Retour au sommaire

 

Une étude a le mérite d’avoir été réalisée par une étudiante en sciences, avec la participation de l’université de Tamu, au Texas. 

 

chat orange noir branche arbre

 

Son sujet de recherche consistait à étudier l’impact de la TD alimentaire sur une puce connue du chat, Ctenocephalides felis

C’est justement la puce qui nous intéresse, si vous avez un animal à la maison. 

 

4 groupes de puces, étaient constituées pour cette étude :

 

  • Un groupe (A) n’a pas été traité, c’est le groupe contrôle
  • Un groupe (B) a été traité avec de la TD alimentaire en spray
  • Un groupe (C) a été traité avec une solution d’eau citronnée
  • Un groupe (D) a été traité avec du liquide vaisselle et une lampe de bureau

 

Ses conclusions sont très encourageantes : à l’issue de l’étude, il a été constaté que :

 

  • la TD avait un impact significatif et qu’elle représentait à ce titre l’une des meilleures solutions antiparasitaires.

 

Que pouvons-nous en dire : 

L’étendue de tous ces résultats positifs, m’amène à affirmer que la TD est fondamentalement l’une des meilleures armes, à la disposition des particuliers (animaux domestiques), des agriculteurs et des éleveurs (notamment en bio). 

La possibilité de traiter son chat constitue donc une possibilité raisonnable à accepter, d’un point de vue scientifique

L’avantage réside en plus dans les bienfaits du silicium sur la santé, sur lequel la recherche s’est longuement intéressée. 

Ce dernier étant effectivement l’ingrédient principal, cela nous amène à un prochain article dédié au silicium et à son supposé bienfait. 

 

 

 

 

L’essentiel

Retour au sommaire

 

Globalement, les études valident la TD, mais ils restent quelques interrogations sur la formulation idéale. Ce qui est difficile à établir puisque c’est un produit naturel, à l’image de l’huile essentielle qui comporte des centaines de molécules. 

Il faut dans ce cas suivre mes recommandations consistant à mélanger plusieurs marques, en cas de difficultés.

 

 

Cet article vous a aidé ?

Partagez-le sur vos réseaux sociaux

Un petit clic pour vous, un grand service pour moi ! 🙂 

 

 

 

 

Bibliographie

Retour au sommaire

 

 

 

Sur la description de la TD alimentaire

 

  • ANSES, Ministère de l’agriculture avec citation de l’Efsa : additif alimentaire, insecticide naturel 
  • Wikipédia : fiche Silice

Etude portant sur l’efficacité de la TD alimentaire contre les insectes

  • Ncbi : The insecticidal effect of diatomaceous earth against adults and nymphs of Blattella germanica, Université des sciences médicales d’Urmia, Téhéran, Iran, 2014terre et sable

Etude portant sur l’efficacité de la TD alimentaire sur une espèce habituelle de la puce du chat Siphonaptera 

  • Journals.tld.org : Survey of Household Methods that can lessen the Ctenocephalides felis (Pulicidae: Siphonaptera), Texas A&M Department of Entomology, 2017

 

 

Etude portant sur l’impact de la TD contre le charançon du blé et l’influence de la quantité de minéraux

Researchgate.netDivision of Entomology, Sher-e-Kashmir University of Agricultural Sciences and Technology of Kashmir, Shalimar, Srinagar, India, 2014

 

dioxyde de silicium

 

Crédits

 CC- Photo dunes de sable : @Wing-Chi Poon

Laisser Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.