Préparez-vous au départ en prenant votre chat

Accueil » Voyager avec son chat

 

 

chat dans sac de transport

 

 

Pour voyager avec son chat, Je vous invite à découvrir l’ensemble des besoins qui vous aideront à la préparation 

 

  • Pour transporter votre animal dans les meilleures conditions

 

  • Choisir la cabine en avion avec les sacs

 

  • Repérer les cages réglementaires pour répondre aux exigences IATA

 

  • Préparer sereinement ses vacances

 

  • Prendre la voiture

 

Partir avec un chat en vadrouille, peut inquiéter. Parce qu’on n’est pas préparé, on manque de repères ou on redoute des problèmes au cours du voyage.

C’est tout à fait normal. 

 

 

 

Voyager avec un chat n’est pas anodin. Il faudra peut-être choisir de le laisser à la maison.

C’est une décision qui doit être réfléchie sereinement, à la lumière de votre situation.

 

aile avion nuage

 

Tout dépend également du mode de transport privilégié :

 

  • avion

 

  • train

 

  • voiture

 

 

 

 

 

 

Plan du Thème

 

 

  • Préparation au voyage et aux vacances ← Vous êtes ici

 

 

Dans la catégorie Aménagement

 

 

 

 

 

Ma réflexion

Retour au début ←

 

Ressentir une inquiétude, c’est logique. J’ai également eu beaucoup d’appréhension lorsque j’ai pris mon chat en voiture, pour faire près de 600 kilomètres !

 

 

chat sur coussin bananier

 

 

À l’heure où j’écris ces lignes, je l’ai déjà fait 2 fois, soit 4 voyages en comptant le retour.

Je ne savais pas concrètement comment me préparer. J’ai surtout angoissé à l’idée de voir mon chat miauler durant toute la route. Cette peur, on peut aussi la craindre en avion ou en train.

Pour anticiper cette crainte, je vous conseille dans la mesure du possible de préparer longtemps à l’avance vos déplacements et les conditions de votre séjour.

 

De toute façon, un moment il faudra vous lancer.

Car rien ne remplace l’expérience et surtout la votre. Chaque chat ayant sa propre individualité, il serait vain de vous donner des astuces appliquées au mien. Mais vous pouvez vous en inspirer.

Traditionnellement, j’indique avant le sommaire quelques produits utiles, voire remarquables.

 

J’ai pas spécialement le produit miracle à vous montrer. Juste des conseils et des astuces.

Et on devra s’adapter en fonction de la situation.

 

Mais si vous deviez retenir un seul produit, le voici

 

 

Le produit phare

 

 

Le Feliway reproduit les hormones du chat, afin qu’il puisse se sentir en confiance dans un nouvel environnement. Utilisez-le comme un outil. À diffuser la veille de votre départ sur les endroits où votre chat va aller : cela peut être la cage, son sac, la voiture.

Il faut vaporiser sur les surfaces, pas dans l’air ! 🙂 Par exemple, dans ma voiture j’en mets sur le sol, les côtés, un peu sur la porte, en restant à peu près au niveau de la hauteur du chat.

Mais y a pas vraiment de règle, vous faîtes ça au feeling. Pensez également au coffre s’il doit aller dedans et si vous y avez accès par les sièges passagers pendant la route.

Donc attention, hein, il faut retirer la plage arrière. Vous amusez pas à enfermer le chat dans un coffre totalement clos ! 

 

 

 

Sommaire

Retour au début ←

 

L’objet

L’accessoire de transport

L’alimentation

Les calmants

L’essentiel

 

 

 

L’objet

Retour au sommaire ←

 

Quelque soit votre projet de déplacement, de déménagement ou de Voyage, réfléchissez aux objets pour lesquels votre chat est attaché. L’objet est puissant, pratique et malléable. Car il est un réceptacle des odeurs. Quel sera l’objet que votre chat privilégie plus que tout ? 

Mon chat par exemple, retrouvait 2 objets fondamentaux. Ils constituaient des repères fondamentaux : sa coupelle et son griffoir.

 

 

coupelle bois chat

 

 

Je mets maintenant systématiquement sa coupelle dans la voiture à l’arrière. Le griffoir par contre, je le réserve à destination, dans son logement de vacances. Vous ce sera certainement différent. Pensez à ses accessoires favoris : petit tapis, couverture, etc.

Il n’a rien de tout cela. C’est pas grave ! Vous allez lui en créer un. Ou du moins, cet objet représentera un terrain connu : son sac ou sa cage. 

 

 

 

L’accessoire de transport

Retour au sommaire ←

 

Chez le chat, le sac ou la cage doivent constituer une extension remarquable de son territoire. Un endroit connu, maintes fois fréquenté. L’accessoire dans lequel il se sentira apaisé.

Cela se travaille en amont de votre déplacement, longtemps à l’avance.

 

Vous allez bientôt partir et vous n’avez rien de tout ça ? Keep cool, c’est pas la fin du monde ! Ce sera pour la prochaine fois. Essayez néanmoins de vous acheter un harnais avec une laisse.

C’est quand même le minimum devant être fait avant. C’est toujours rassurant d’avoir une prise sur son animal quand on voyage.

Si votre déplacement s’effectue en train ou en avion, là c’est différent.

 

 

Reportez-vous aux différents articles selon votre cas : 

 

 

Lire Sac en cabine

 

Lire Cage de transport

 

Lire Chat en vacances

 

 

 

L’alimentation

Retour au sommaire ←

 

Votre vétérinaire peut pour informer sur ce point. Perso, je lui donne rien à manger. Il m’est arrivé de lui laisser une toute petit ration, mais c’est tout.

Rassurez-vous : votre chat ne va pas souffrir de la faim. En voyage, il aura tendance à dormir une bonne partie du trajet. Et au moins, y aura pas de nécessité d’aller à la litière. Ça dépend évidemment de la durée totale du voyage. En avion, pas de question à se poser.

S’il est en soute, la question est réglée. En cabine, j’éviterai de lui donner à manger, sauf si vous faîte Paris – Sydney ! Là, évidemment, faudra ménager son appétit. Je n’ai jamais effectué de voyage en avion avec mon chat en cabine.

Si c’était le cas, pour un très long courrier par exemple, je lui donnerai par intermittence des petites friandises. Chacun dispose de ses petites manies alimentaires, en terme de friandises.

 

Mon chat et moi avons deux sortes de friandises : les petits morceaux de viande séchées et… et la pâte de malt dont tous les chats raffolent.

 

 

 

Oui, je vous assure, même le votre en raffolera de cette pâte 🙂 .

Pour la friandise, c’est à vous voir. Si vous me lisez régulièrement, vous savez que je privilégie une alimentation essentiellement naturelle (barf).

Les friandises de Iams répondent parfaitement à mes exigences, et mon chat les apprécie. 

 

 

 

Les calmants

Retour au sommaire ←

 

En plus de la pâte de malt et des friandises qui constituent à deux des calmants, j’avais évoqué plus haut en introduction, le Feliway à répandre la veille de votre départ.

On peut rajouter la valériane en diffusion ou en peluche. Mais vraiment rien de garantie à ce niveau. Ce sera à vous de tester. Comme tout le reste d’ailleurs, puisque rien ne remplace le test.

Chez mon chat, la valériane ne marche pas. En tout cas, pas sous la forme de coussin.

Elle s’en moque comme de l’an 40. Pour confirmer ce désintérêt, je vais tester le produit en diffusion et en goutte. À partir de là, je serai fixé. 

 

Je vous recommande d’avoir la même démarche lors de vos propres tests.

 

Voici les produits que je vais essayer.

 

 

Et en ultime recours, j’évaluerai ce dernier diffuseur.

 

J’aime bien celui-là car il est vegan. Dans tous les cas, je vais le tester et il sera en haut de ma liste s’il fonctionne 🙂 . 

 

 

 

L’essentiel

Retour au sommaire ←

 

  • Préparer ses vacances suppose une bonne organisation pour ne pas se retrouver désemparé le jour J