Vous connaissiez les différentes formules de l’Assurance chat de chez Carrefour ? J’ai examiné le tableau.

Comme je connais bien cette enseigne, je me disais que c’était une bonne opportunité pour voir ce qu’ils proposent, vu qu’ils m’ont contacté…

Et comme il existe un risque pour tout animal d’avoir une de ces maladies courantes, je préfère prévenir d’éventuelles dépenses vétérinaires.

 

 

Sommaire

 

L’assurance

Les maladies courantes

En résumé : tableau des vaccins

 

L’assurance

Normalement, je garde mon chat à l’intérieur. Par beau temps, je le laisse dans le jardin. Et là, d’autres chats arrivent…

Du coup, avec tous ces allers-retours, je me demandais régulièrement si y avait pas un risque de transmission de maladie.

D’autant que ça lui arrive parfois d’échapper à ma vigilance, et de carrément sortir dans la rue…

 

 

C’est vrai que certaines maladies exigent de la chirurgie. Là, les frais risquent de peser sur un budget.

J’apprécie Carrefour pour des raisons évidentes : ils sont en face de chez moi… Enfin presque.

Puis, comme j’ai un compte chez eux, c’est plus pratique d’y rajouter mes assurances.

Mais l’Assurance animaux, j’y avais jamais pensé. Cocasse, n’est-ce-pas ?

On a du mal à s’imaginer qu’un hyper puisse proposer de tels contrats. Si vous êtes intéressés, je vous invite à étudier leur offre et à faire votre propre opinion… Tout simplement.

Surtout si comme moi, votre chat est déjà tatoué, vacciné. 

 

Les maladies courantes

 

Revenons sur les maladies félines. C’est avant tout de cela dont je souhaite vous parler.

Car c’est en pensant aux assurances, que j’ai réfléchi aux maladies justement.

 

 

Je me suis penché sur le sujet. Il y a tellement d’affections, qu’il serait inutile d’en dresser la liste. En plus, ça servirait à rien.

Il en existe des dizaines. Finalement… Comme chez les humains.

Si vous vous questionnez à propos de l’état de votre chat, si vous pensez qu’une consultation d’urgence s’impose, le vétérinaire sera la seule réponse.

Il vaut mieux consulter pour rien plutôt qu’attendre et prendre des risques.

 

 

Une autre solution se trouve en ligne sur Illicoveto. Vous obtiendrez ici des professionnels, qui pourront vous renseigner avec toute l’attention nécessaire.

Au quotidien, il est intéressant de s’informer sur quelques types de maladie, auxquelles votre chat pourrait être confronté.

Parmi les maladies ou les affections, on distingue celles d’origine infectieuse et celles résultant d’un mauvais fonctionnement physiologique.

Si la première peut causer des dommages, la seconde n’est pas anodine.

Quelques maladies infectieuses peuvent être facilement évitées, grâce aux vaccins.

En principe, tous les chats devraient être vaccinés contre deux maladies :

  • La panceulopénie infectieuse, plus connue sous le terme de typhus
  • Et le corysa du chat

 

Prenons deux aspects de l’anatomie féline, particulièrement sensibles. La sphère digestive et la sphère urinaire.

 

La sphère digestive

Lorsque l’estomac ou l’oesophage sont atteints, le vétérinaire diagnostiquera éventuellement une inflammation. Il traitera alors le chat avec des anti-inflammatoires.

Si vous constatez à nouveau des problèmes, on devra établir s’il s’agit d’un état passager ou chronique. Dans le second cas, on s’orientera peut-être vers un changement de régime alimentaire.

Certains ont eu beaucoup de mal, à trouver la bonne marque de croquettes. C’est parfois un chemin de croix, faut quand même le dire.

Cela dit, si vous me suivez, vous devez connaître mon avis sur les croquettes. Celles-ci sont inadaptées au chat : sèches et trop sucrées.

Or, les félins ont un besoin capital en eau. Cela vient du fait qu’ils ne parviennent pas à déterminer correctement la bonne consommation.

Une alimentation humide pourra justement compenser.

Ensuite, les chats ne sont pas physiologiquement “préparés” à digérer les sucres. Ils doivent normalement les produire eux-mêmes à partir des protéines animales.

Si vous deviez modifier son régime alimentaire, réfléchissez à l’alimentation humide, qui sera dans tous les cas, 1000 fois meilleure que les croquettes.

Et si vous souhaitez vous investir dans la qualité de son alimentation, réfléchissez au Barf, la seule nourriture qui puisse vraiment contribuer à une bonne santé.

Concernant les inflammations et les lésions, précisons qu’elles sont d’origine variée. Seule l’équipe de soignants pourra déterminer de possibles causes.

 

 

Ils pourront réaliser les examens, afin de constater l’état des différents éléments de la sphère digestive :

cavité buccale, foie, pancréas, oesophage, estomac, etc.

Le vétérinaire réalisera des examens complémentaires, selon la situation et les résultats de son auscultation.

On doit en effet voir si cela ne cache pas des affections beaucoup plus graves, comme la tumeur par exemple.

 

La sphère urinaire

Le dysfonctionnement des reins, représente l’une des plus importantes causes de mortalité chez le chat. La première étant généralement le cancer.

L’insuffisance rénale peut même entraîner des problèmes au niveau de la tension artérielle. Comme pour beaucoup de maladies, celles qui sont associées aux fonctions urinaires, varient selon la race et l’âge de l’animal.

Certains signes doivent vous alerter. Mais attention, seul le vétérinaire sera en mesure de porter le bon diagnostic.

 

 

 

Si vous remarquez un manque d’appétit, une réduction de son poids, un épuisement général, voire une odeur inhabituelle provenant de son haleine, consultez sans plus tarder.

Là encore, un mauvais fonctionnement des voies urinaires peut trouver son origine dans les croquettes. C’est malheureux à dire, mais c’est toujours retour à la case départ.

Lorsque le vétérinaire remarquera une dégradation des reins, on sera probablement dans un stade assez avancé de la maladie.

En effet, l’organe étant constitué de plusieurs néphrons, ce dernier redoublera son travail d’épuration en cas de mauvais rendement. Cela finit par abimer le tissu, jusqu’à ce que le chat en souffre véritablement.

 

 

En résumé

Les maladies félines sont nombreuses : cardiaques, respiratoires, vasculaires, sang, etc.

Au quotidien cependant, vous devez vous soucier des affections liées directement à l’alimentation et aux activités de votre chat.

Pour le reste, contentez-vous de le vacciner pour les maladies courantes. Surtout si votre compagnon a l’habitude de sortir et de côtoyer d’autres individus.

Donnez une nourriture équilibrée et consultez chaque année votre cabinet médical habituel. Normalement, les vaccins combinent les produits destinés à plusieurs maladies.

Voici cependant le tableau résumant les principales affections, suivies des recommandations. 

 

Maladies

Vaccin

Coryza du chat

Vaccin à renouveler tous les ans

Chlamydiose

Vaccin conseillé pour les chats vivants avec d'autres individus

Leucose

Vaccin particulièrement conseillé pour les chats d'extérieur - À renouveler tous les ans.

Rage

Vaccin obligatoire pour certains déplacements (voyages, catsitting notamment)

Typhus

Vaccin à renouveler tous les deux ans

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.